Seras-tu la légende qui sauvera nos clans?
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage du Désespoir
Adminette au Pâté de Poulet

 Adminette au Pâté de Poulet
avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18
Localisation : Derrière toi...?

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Ombre Fantôme
• Relation(s):
• Réputation:

MessageSujet: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Jeu 24 Déc - 13:16


La sensation de faim n'est pas à ignorer



Le vent provenant des montagnes soufflait fort et s'était retrouvé dans notre camp. La brise glaciale me réveilla d'un doux songe. Quelle heure était-il ? Les yeux encore endormi je me levais et m'aventura à l'extérieur de ma tanière. Immédiatement la lumière se fit plus vive, je fermais les yeux quelques instants. Saleté de soleil ! Le ciel avait beau être légèrement voilé, la luminosité me gênait toujours autant lorsque je me levais.


Dehors les anciens étaient déjà réveillés et discutaient calmement devant leur gîte. Des chatons jouaient entre les pattes de leur mère, malgré le froid mordant. Cela ne semblait ne pas les déranger pour autant, ils riaient de bon cœur. Mon regard se posa sur eux quelques instants. Combien avais-je de lunes lorsque ma mère m'avait abandonné ? Elle avait beau être tombé au combat pour son Clan, je ne lui avais jamais pardonné. Je secouais vivement la tête pour m'ôter cette dure pensée de l'esprit. Mes pattes me portèrent vers le tas de gibiers. Si l'on pouvait toujours appeler ça un « tas ». Deux bien maigres lapins ainsi qu'une souris se battaient en duel. Ils ne faisaient même plus envies.... Je vais les laisser pour les anciens, les reines et les chatons. Je mangerai lorsque nous aucun suffisamment de nourriture pour tout le monde.


Depuis la veille, rien n'était entré dans mon estomac. Étant méprisé par la plus part du Clan à cause de mes origines, j'avais décidé de faire passer tout le monde avant ma petite personne. Mon ventre me tiraillait, il se tordait et réclamait à manger. Mais j'en avais décidé autrement : pas de nourriture !


Une fourrure vive me fit tourner la tête. Le pelage roux flamboyant de notre meneuse se détachait nettement dans ce paysage mort. Elle semblait regarder ses guerriers, affamés en cette rude saison. Elle n'a pas l'air bien occupé... Je vais aller lui proposer de chasser !


Je m'avançais d'un pas certain vers elle. Mes muscles roulaient lorsqu'un pas s’effectuait, je m'entraînait durement ! J'attendais qu'elle me remarque pour la saluer poliment.


- Étoile des Flammes, si tu n'as rien à faire, tu veux bien venir chasser ?


Certes, mes paroles ne reflétaient pas mon salut. On aurait presque dit un mentor parlant à un apprenti flemmard. Bien sûr, je ne voulais pas donner d’ordres, du moins pas à notre meneuse... Il ne restait plus qu'à voir sa réation.

 
Revenir en haut Aller en bas
Étoile des Flammes

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Doubles Comptes:
• Relation(s):
• Réputation: 5

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Jeu 24 Déc - 17:48


L’hiver était bien arrivé, cette année. Le froid était plus intense que jamais, et le vent soufflant depuis plusieurs jours ne faisait que l’accentuer. Étoile des Flammes s’était réveillée de bonne heure ; le vent s’engouffrant dans sa tanière sifflait, et elle n’avait pas pu se rendormir après l’avoir entendu. Malgré sa longue fourrure, elle avait froid ; ce devait être pire pour ses camarades, songeait-elle. Comment faisaient-ils pour y résister ?

La meneuse était sortie de sa tanière et observait le camp s’animer de plus en plus au fur et à mesure que le soleil se levait. Étoile des Flammes avait déjà envoyé la patrouille de l’aube sur le territoire ; les participants ne devraient sans doute plus tarder. Il était temps aussi de former quelques patrouilles de chasse ; le tas de gibier était bien maigre, ce matin, et ce ne serait pas trois pauvres proies qui pourront rassasier le Clan. Sincèrement – et elle ne devait sûrement pas être la seule – la chatte rousse détestait la Saison des Neiges. Certes, le manteau blanc n’était pas encore présent, et c’était tant mieux, mais à cause du froid, les proies avaient plus tendance à se terrer au fond de leur terrier au lieu de gambader dans les plaines, à la merci des félins.

Alors qu’Étoile des Flammes cherchait les guerriers et apprentis à faire participer à la patrouille de chasse, elle entrevit un novice qui s’approchait d’elle ; la meneuse le reconnut aussitôt ; c’était Nuage du Désespoir, un jeune chat au pelage noir de jais. La femelle au long pelage n’avait pas eu beaucoup d’occasions de discuter avec lui, mais elle savait qu’il était un apprenti sérieux. Elle le salua d’un signe de tête, pour ensuite considérer sa question.

« Bien sûr. » répondit-elle, souriante.

Elle ne releva pas la façon dont Nuage du Désespoir l’avait interpellée ; ça l’amusait, même. Elle se revoyait soudain, quand elle était apprentie, et qu’elle essayait de donner des ordres aux guerriers… Étoile des Flammes entreprit d’abord d’informer son lieutenant qu’elle partait chasser avec le novice, et lui attribua la tâche de former une patrouille de chasse en plus. Elle rejoignit ensuite l’apprenti.

« Je propose qu’on aille chasser dans les collines. » lança-t-elle alors en arrivant à sa hauteur.

Le vent soufflait un peu moins fort là-bas, que sur le plateau. Et encore, la petit forêt aurait fait un terrain encore plus idéal, de ce côté-là. Mais elle supposait que l’autre patrouille irait se rendre là-bas. Il fallait mieux se séparer pour avoir une meilleure chance de trouver des proies…

« Comment se passe l’entraînement ? » demanda la meneuse au jeune chat, tandis qu’ils se rendaient au terrain de chasse.

Elle recevait souvent des commentaires de la part des mentors, mais plus rarement de leurs apprentis. Mais leurs avis comptaient tout autant ; si ça pouvait améliorer la qualité des entraînements…
Les deux félins finirent par arriver à destination. Tout de suite, la chatte rousse voulut tester le novice.

« Que sens-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nuage du Désespoir
Adminette au Pâté de Poulet

 Adminette au Pâté de Poulet
avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18
Localisation : Derrière toi...?

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Ombre Fantôme
• Relation(s):
• Réputation:

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Jeu 24 Déc - 18:57


La sensation de faim n'est pas à ignorer



La meneuse se retourna pour me fixer quelques secondes avant de me répondre, souriante.


- Bien sûr.


Parfait ! Au moins aujourd'hui j'allais pouvoir m'occuper sans pour autant devoir supporter mon mentor. Je m'étirais et fis une rapide toilette le temps qu’Étoile des Flammes prévienne notre lieutenant de son absence. Je suppose qu'être chef de Clan est un honneur menant à de nombreuses contraintes...


- Je propose qu'on aille chasser dans les collines.


Les collines ? Très bien ! Le vent y sera sans doute moins furieux qu'ici. Un endroit plus abrité aurait été mieux, mais la femelle avait sûrement dû y envoyer une patrouille... En cette saison, il est mauvais de se traîner dans les pattes mutuellement. Le plus efficace, c'est la dispersion !


- Bien.


Nous nous engagions donc dans le tunnel menant à la lande, un bourrasque me surpris alors. Oreilles plaquées contre mon crâne et fourrure en bataille, je luttais pour avancer sur ce terrain plat. Vivement les collines..


- Comment se passe ton entraînement ?


Cette question ne pouvait ne pas être plus simple. Mon entraînement ? Hum... A vrai dire, j'en sais rien. Je suppose qu'il se passe bien et que ma progression avance correctement. Pensée Vertueuse me félicite souvent lors de mes séances, mais je reste souvent perplexe face à son enjouement. Contrairement à mon mentor, d'autres guerrier diront que j'ai encore du chemin à faire... Mentalement. Du moins, c'est ce que je pense. Il n'est jamais rare qu'un entraînement martial se termine rapidement quand je suis dans les parages. La cause ? Je n'arrive pas toujours à rester les griffes rentrées.


- Pensée Vertueuse dit que je progresse bien. C'est un bon mentor. Ses entraînements sont simples, je comprends vite. Cependant, il m'arrive de m'ennuyer durant une leçon trop « molle ».


Le temps de converger, nous étions déjà arrivé sur le lieu de chasse. Les collines offraient un couvert qui me correspondait parfaitement bien.


- Que sens-tu ?


Elle n'attend pas celle-là... Je levais donc la truffe, humant l'air, les mâchoires entres-ouvertes. Le vent violent avait effacé toutes traces de gibiers. Il serait dur de chasser par ce temps... Néanmoins une vague odeur me chatouillait les narines. Je répondis simplement.


- Un pinson est passé par là... Mais sa trace est trop ancienne pour être suivie. Il doit être loin à l'heure qu'il est.


Je me concentrait un peu plus. L'odeur n'était pas bien forte mais indiquait un buissons épineux. Je montrais l'endroit du bout de la queue, les oreilles dressées.


- Là-bas, des lapins.


Sans attendre son signal ou son accord, je m'élançais en direction de l'effluve, ventre à terre. Je pris grand soin de me placer à contre-vent. Mes pas se faisaient les plus légers possibles pour ne pas effrayer les rongeurs. La queue basse, sans toute fois toucher le sol, je me frayais un chemin parmi les herbes. Là ! Une fourrure tirant sur le beige ! Je fis quelques pas et m'arrêta soudainement. La proie s'était redressée, visiblement à l’affût d'un éventuel prédateur. Ce n'est que lorsqu'elle rebaissa la tête que je repris mon avancée, tirant plus tard le lapin de sa cachette. La course était presque trop facile, sans mal je le faucha et mis fin à ses souffrances. D'une brève inclinaison de la tête, je remerciais le Clan des Étoiles pour cette vie nous étant offerte.


- Il y a un cherrier, chà-bas. Articulais-je le lapin en gueule tout en m'avançant vers ma meneuse.

 
Revenir en haut Aller en bas
Étoile des Flammes

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Doubles Comptes:
• Relation(s):
• Réputation: 5

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Ven 25 Déc - 18:42


Nuage du Désespoir était d’accord quant à l’endroit à adopter pour aller chasser. Ça tombait bien qu’il ne soit pas en désaccord avec la meneuse ; enfin, même si le novice n’avait pas voulu se rendre aux collines, ils y seraient quand même allés, point final. Non, mais, oh ! C’était un endroit parfait, selon elle, et il ne fallait pas la contredire ! En chemin, l’apprenti répondit à la question d’Étoile des Flammes. Elle l’écouta parler sans l’interrompre. L’entraînement avait l’air de bien se passer pour lui, mais… Des leçons trop « molles » ? Peut-être que son mentor lui faisait refaire trop souvent des mouvements que Nuage du Désespoir connaissait et maitrisait déjà. La chatte au pelage roux devrait voir quels ont été les derniers entraînements qu’avait suivis le novice…

Mais le moment était à présent à la chasse ! Enfin, tout d’abord, Étoile des Flammes posa une question pour tester le jeune chat. Ce dernier répondit qu’il sentait une ancienne odeur de pinçon ; effectivement, la meneuse sentit cette même odeur. Le vent avait pourtant vite fait de disperser les odeurs aujourd’hui, pourtant Nuage du Désespoir avait relevé le difficile exploit d’en repérer une ancienne. Étoile des Flammes songea qu’il fera sans doute un très bon guerrier lorsqu’il aura fini son entraînement.

Puis l’apprenti signala sentir également une odeur de lapin, indiquant en même temps un buisson épineux. Et là, sans crier gare, il fila dans cette direction sans rien ajouter… La chatte au long pelage voulut protester, mais si elle le faisait, les proies l’entendraient sans doute et s’enfuiraient sans demander leur reste… Elle se contenta de suivre, le plus discrètement possible, Nuage du Désespoir, quand soudain un effluve particulier lui chatouilla les narines. Elle venait d’une touffe d’herbe, et la meneuse s’en approcha pour tenter de reconnaître l’odeur. Elle fronça le nez ; un renard ! Mais l’odeur était ancienne… Il ne devrait sans doute pas revenir de sitôt, si jamais il lui venait l’envie de revenir. Étoile des Flammes mit ensuite tous ses sens en alerte pour repérer la position de l’apprenti ; le voilà qui revenait, un lapin dans la gueule, annonçant qu’il y avait un guerrier là-bas… Hein ? Ah, non, ce devait plutôt être un terrier…

« Belle prise. » le félicita-t-elle quand il fut à sa hauteur pour l’entendre. « S’il y a un terrier, les autres lapins ont dû se cacher à l’intérieur le temps d’attendre qu’on parte. »

Mais c’était toujours une bonne chose de savoir où se trouvaient tel ou tel terrier, habité ou non.

« Fais tout de même plus attention autour de toi, la prochaine fois. » le réprimanda la chatte rousse ensuite. « J’ai senti l’odeur d’un renard, et même s’il est passé depuis un moment, ce n’est pas un élément à négliger. Quand le vent souffle si fort, il faut rester en alerte ; si on ne peut pas tout sentir, on peut toujours entendre et voir les dangers. »

La fourrure d’un renard n’était pas très discrète, il était donc facile à voir, mais si un guerrier ne faisait pas attention à son environnement, ça pouvait lui être fatal. Soudain, les oreilles d’Étoile des Flammes se redressèrent ; elle avait entendu un bruissement, non loin de là. Observant quelques herbes hautes, elle put voir une souris avancer précautionneusement… Si un félin s’avançait maintenant vers elle, il serait contre le vent, mais la meneuse devina que l’abri de la proie n’était pas loin. Si jamais la souris la verra ou l’entendait, elle filerait se cacher… Il fallait s’y prendre autrement.

« Je vais la prendre à revers. » annonça-t-elle à Nuage du Désespoir. « Elle risque de filer dans ta direction. Tiens-toi prêt ! »

Étoile des Flammes fit un grand détour pour arriver de l’autre côté ; elle trouva un trou, sans doute l’habitation de la souris ; mais déjà, le rongeur repéra l’odeur de la chef et tenta de filer à l’abri. La chatte rousse s’élança pour se mettre entre la proie et le terrier ; la pauvre petite bête fit demi-tour pour s’élancer en direction du novice, qu’elle n’avait pas encore senti à cause de la direction du vent…
Revenir en haut Aller en bas
Nuage du Désespoir
Adminette au Pâté de Poulet

 Adminette au Pâté de Poulet
avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18
Localisation : Derrière toi...?

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Ombre Fantôme
• Relation(s):
• Réputation:

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Sam 26 Déc - 16:13


La sensation de faim n'est pas à ignorer



Une fois à sa hauteur, Étoile des Flammes me félicita. Je bombais le poitrail, fier de moi. Cependant mon humeur joyeuse redescendit d'un cran lorsqu'elle m’avertis d'une erreur pouvant être fatale. Visiblement j'avais oublié de vérifier mon environnement... Je l'avais observé, mais pas suffisamment pour me rendre compte de cette odeur de renard éventée... Pourtant, une fois que la femelle me l'avait fait remarqué, je n'arrivais pas à comprendre comment j'avais pu passer devant une odeur pareille !


Un léger bruit me fit dresser les oreilles, une fois ma prise enterrée. Étoile des Flammes l'avait-elle aussi entendu ? D'une œillade oblique je vis que oui. La femelle se préparait déjà à partir en chasse ? Cependant elle semblait hésiter. La proie devait être trop près de son habitat pour pouvoir la prendre en chasse... Du moins, c’est ce que je pensais. Je m'étais donc aplati au sol, en attendant les ordres de la meneuse. Ils ne tardèrent pas à arriver.


- Je vais la prendre à revers. Elle risque de filer dans ta direction. Tiens-toi prêt !


Ma queue remua légèrement tendis que la chef s'éloignait. Le partis me mettre entre des hautes herbes, à l'emplacement qui me semblait le plus favorable pour attraper le petit rongeur. En plus de ne pas avoir de contact odorant, il n'y aurait pas de contact visuel. Du moins, pour cette pauvre souris. Je m'étais placé stratégiquement, de sorte à ce que je puisse entrevoir la moindre des actions.


Étoile des Flammes venait de bondir et de s'immobiliser. Je me doutais qu'elle venait de faire fuir la proie dans ma direction... Je me tenais donc prêt, comme elle me l'avait clairement signalé. Je bandais mes muscles, en précaution. L'oeil et la truffe aux aguets. Il ne fallait pas la louper. C'était une proie précieuse pour notre cher Clan... Là ! Je bondis, sortant de ma cachette, toutes griffes dehors. La forme grise n'eut pas le temps de réagir et se fit immédiatement ensevelir par ma douce fourrure noire. Je la sentais remuer, essayant de se libérer comme elle le pouvait, néanmoins je me permis de lui ôter la vie. Merci Clan des Etoiles.


- Ce n'est pas assez... Le Clan souffre de faim et ce n'est pas ce maigre butin qui l'aidera à se renforcer. C'est quand même mieux que rien... Je suppose que même nos proies ont du mal à se nourrir... Miaulais-je lorsqu'Etoile des Flamme arriva.


Cette saison était de loin la plus difficile pour les Clans, comme nous, la pénurie de plante mettait mal à l'aise nos proies. Ce n'était rien d'autre qu'un cercle vicieux... Les plantes n'avaient pas suffisamment de chaleur et de lumières pour se développer, les rongeurs ne pouvaient donc pas manger, ni même les oiseaux de proies que nous pouvions parfois attraper...


- Que faisons-nous à présent ? Demandais-je.


A force de chasser à la chaîne, le gibier pourraient très bien ne plus être assez abondant pour se reproduire... Cependant le Clan de la Lune en avait besoin, dans ce cas-là, que faire ?

 
Revenir en haut Aller en bas
Étoile des Flammes

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Doubles Comptes:
• Relation(s):
• Réputation: 5

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Lun 28 Déc - 20:14


Étoiles des Flammes vit le rongeur s’enfuir dans la direction opposée à son abri, pris de panique, puis aperçut la fourrure noire de Nuage du Désespoir s’élever dans les airs pour retomber, espérait-elle, sur la proie. La meneuse s’empressa de rejoindre le novice pour constater qu’il avait réussi à attraper la souris. Elle le félicita, tout en remerciant par la pensée le Clan des Étoiles d’avoir bien guidé la proie en direction des pattes de l’apprenti, et pas vers ailleurs. Nuage du Désespoir avait aussi fait une remarque concernant leur butin du jour…

« C’est toujours mieux que rien, en effet. » commenta la chatte au pelage roux, en observant la maigre souris fraichement tuée… « Mais pour l’instant, il faut s’accrocher. Nous avons passé les autres saisons des neiges, pourquoi ne passerions-nous pas celle-là ? »

C’était la première saison des neiges qu’Étoile des Flammes passaient en tant que chef, surtout qu’elle l’était devenue il n’y avait pas longtemps. Elle avait tout de même peur de faire quelque chose de travers ; et si elle n’envoyait pas assez de patrouilles de chasse ? Le Clan risquerait d’être affamé par sa faute, et du coup, d’être plus affaibli… Enfin, dans tous les cas, elle comptait beaucoup sur l’aide de son lieutenant pour organiser les patrouilles. Oh, elle comptait aussi sur le guérisseur du Clan ; si  jamais le mal vert se déclarait, elle espérait qu’il ferait tout pour le contenir, et espérait également qu’il avait assez de plantes médicinales pour être paré à toutes les maladies apportées par le froid… La meneuse souhaitait vraiment que la saison des feuilles nouvelles arrive rapidement.

Étoile des Flammes écouta attentivement les bruits environnants ; mis à part les brindilles qui se pliaient sous le vent, il n’y avait pas d’autres bruissements. Si autres proies il y avait, elles avaient dû se camoufler à un endroit, attendant que les deux félins s’en aillent pour pouvoir sortir à la recherche de nourriture… Nuage du Désespoir posa alors la question fatidique ; qu’allaient-ils faire, à présent ?

« Nous pouvons toujours nous éloigner un peu d’ici pour chasser plus loin. » proposa la femelle au long pelage. « Peut-être que les proies seront plus nombreuses plus loin. Sinon, on peut toujours faire un point sur ton entraînement martial, j’aimerais tout de même voir de quoi tu es déjà capable. »

Elle souriait tout en prononçant cette phrase.

« Ou nous pouvons retourner au camp avec nos proies, histoire d’apporter tout de suite de quoi manger sur le tas de gibier. »
Revenir en haut Aller en bas
Nuage du Désespoir
Adminette au Pâté de Poulet

 Adminette au Pâté de Poulet
avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18
Localisation : Derrière toi...?

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Ombre Fantôme
• Relation(s):
• Réputation:

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Jeu 31 Déc - 0:28


La sensation de faim n'est pas à ignorer


Mon regard glacé s'était posé le temps qu’Étoile des Flammes me félicite. J'acceptais humblement ses compliments jugeant que ce n'était pas vraiment grâce à moi que nous rapporterions une souris de plus au Clan. Ce maigre butin s'était retrouvé entre mes pattes suite aux actions de la meneuse et non suite aux miennes. Ceci-dit, je n'étais jamais mécontent d'en recevoir, surtout venant d'un chat aussi important.


Étoile des Flammes semblait d'accord avec moi sur le fait que cette petite souris puisse faire plaisir à un félin, voire peut-être deux, cependant j'en doutais fortement. La pauvre n'avait que la peau sur les os, tout comme nous tous d'ailleurs. Elle n'allait pas rassasier grand monde... La saison des neiges mettait à l'épreuve tout êtres vivant s'opposant à elle. Malheureusement nous ne pouvions rien n'y faire, c'était comme ça et ça le serait toujours. Des mots rassurants sortirent ensuite de la gueule de la meneuse : il fallait tenir bon. De nombreuses saisons semblables à celles-ci s'étaient déjà écoulées, alors pourquoi celle-là se passerait-elle différemment ? Elle n'avait pas tort sur ce point-là. Les générations précédentes s'étaient bien débrouillées avec les moyens du bord de l'époque, à nous à faire de même à présent. Ces douces paroles furent accueillies par un bref hochement de tête de ma part.


La minette proposa de s'éloigner d'ici pour getter d'éventuels repas en supposant que les proies se terraient plus loin. Oui, pourquoi pas. Les alentours étaient silencieux, seul le vent venait parfois courir entre les herbes et provoquer quelques légers craquements. Aucune odeur n'émanait de l'endroit, à part bien sûr celles déjà repérées. Continuer la chasse ne me dérangeait pas plus que ça, de plus le Clan en avait besoin mais Étoile des Flammes me soumit une autre idée, disons...Plus alléchante : l'entraînement martial. Elle me fit vite changer d'avis. Avec un peu de chance je pourrai enfin m'entraîner avec plus d'« ardeur » pour changer de mes exercices journaliers relativement « mous ».


Ou nous pouvons retourner au camp avec nos proies, histoire d'apporter tout de suite de quoi manger sur le tas de gibiers.


Oui bien sûr. C'était le plus important, nourrir le Clan en premier était primordial pour sa survie. Mon entraînement spécial pouvait bien attendre jusque-là bien que cela me peine. A l'idée de pouvoir me perfectionner aux côtés de ma chef, des picotements virent me titiller les coussinets. J'avais vraiment hâte. Et si Étoile des Flammes était si épatée de par mon talent qu'elle en décidait de me faire guerrier ? Tout cela serait génial ! Je pourrai enfin montrer à tous ce dont je suis réellement capable ! J'en frissonnais d'avance.


Allons déposer nos prises avant de nous entraîner.


Je déterrai ensuite mon lapin, le prenant en gueule. Il pesait son poids bien qu'il ressemblait plus à squelette sur patte qu'à une pièce de gibier juteuse. Sans attendre je me mis en route. Il n'était pas question de traîner sur le trajet. Évidemment tous mes sens restaient en alerte, croiser une proie serait une bonne occasion à saisir pour rassasier nos camarades.


Passé des l'abri des collines, le vent se décharnait. Rien n'entravait sa route et si par mégarde quelque chose le faisait, il s'en trouverait emporter. Cet air si violent m'obligea à rabattre mes oreilles sur mon crâne. Le bruit était vraiment assourdissant pour des oreilles aiguisées.

 
Revenir en haut Aller en bas
Étoile des Flammes

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Doubles Comptes:
• Relation(s):
• Réputation: 5

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Sam 2 Jan - 21:57


Les deux félins retournèrent au camp pour rapporter leurs maigres prises sur le tas de gibier. Le vent ne faiblissait toujours pas, et fut particulièrement violent après avoir quitté le couvert des collines. Ils atteignirent rapidement leur destination et Étoile des Flammes put apercevoir un ancien lorgner avec envie le lapin porté par le novice… La proie n’allait sans doute pas faire long feu sur le tas de gibier. Puis, avant de repartir, la meneuse préféra rechercher Pensée Vertueuse, pour lui dire qu’elle emmenait son apprenti avec elle aujourd’hui ; elle ne la trouva pas, mais fut informée par un guerrier qu’elle était partie avec l’autre patrouille de chasse. Soit ; après leur avoir demandé de faire passer son message à la guerrière dès qu’elle reviendra, la chatte rousse rejoignit Nuage du Désespoir pour se mettre en chemin.

Étoile des Flammes préféra retourner dans les collines, mais dans une zone différente de celle où ils étaient avant pour chasser. Cela permettrait sans doute que les proies reviennent se promener à travers l’endroit où ils étaient, pensant qu’il était de nouveau sûr. Aussi, le vent étant moins fort, il sera plus facile pour la meneuse de voir comment le novice se débrouillait en combat. S’il était assez bon, peut-être qu’elle pourrait l’emmener dans une plaine plus exposée au vent, pour voir comment il pouvait s’adapter à cette situation qui pouvait être déséquilibrante…

« Bien, montre-moi d’abord ce que tu sais faire. » dit-elle une fois mise en place devant lui. « Attaque-moi, et n’oublies pas : on ne sort pas les griffes pendant un entraînement… »

Il ne fallait pas que les guerriers et les apprentis soient blessés pendant les exercices, surtout pendant la mauvaise saison, où les herbes médicinales manquaient…
Revenir en haut Aller en bas
Nuage du Désespoir
Adminette au Pâté de Poulet

 Adminette au Pâté de Poulet
avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18
Localisation : Derrière toi...?

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Ombre Fantôme
• Relation(s):
• Réputation:

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Mar 5 Jan - 21:51

Spoiler:
 


La sensation de faim n'est pas à ignorer


Une fois arrivés au camp, je me chargeais d'apporter nos prises sur la « pile » de gibier, si on pouvait toujours l’appeler de la sorte. Rapidement mon lapin bien qu'osseux, s'attirait les faveurs de nombreux félins, particulièrement des anciens. Il fallait les comprendre, passer une saison aussi dure que celle-ci pouvait être fatiguant. Les pauvres ne se contentaient que d'avaler quelques malheureuses bouchées avant de miauler des paroles comme « je suis repu ». Évidemment, tout cela n'était que mensonge, ils ne cherchaient qu'à faire plaisir aux autres sans se préoccuper d'eux-même. Tandis qu’Étoile des Flamme se renseignait sur mon mentor, je conviais les matous à s'approcher du gibier. Ils avaient décliné... Je suppose qu'ils le mangeront plus tard...

Nous étions alors reparti, toujours en direction des collines. Cependant l'endroit différait, les collines plus hautes et les plats plus profonds offraient un meilleur couvert que durant la chasse. En plus de permettre aux proies de revenir je me doutais bien de la raison pratique de ce changement. Étoile des Flammes avait sans doute jugé bon de me faire commencer dans un endroit plus propice à « l'échauffement ». Personnellement, je comptais bien lui montrer de quoi j'étais capable afin de passer au niveau supérieur. Mes pattes me démangeaient déjà.

La marche s'arrêta et la femelle s'était placée en face de moi. Elle me regardait avant de me demander d'effectuer quelques enchaînements. Sans problème ! On devait bien se l'avouer, le combat était plus ma spécialité... Quant à la chasse... Je ne m'en sortais pas trop mal. Je m'étais déjà mis en place lorsque la meneuse m'interdit de sortir les griffes. Ouais, ouais, je sais ça. Sans m'en rendre compte je m'étais quelque peu crispé. Mon inconscient certainement... J'avais tellement griffé des camarades sans le vouloir pendant les entraînements que mon esprit devait redouter de le faire à nouveau. Je secouais la tête afin de me ré-concentrer. Pas question de foirer Nuage du Désespoir !

D'un rapide coup d’œil j'observais la minette. Je serrai les crocs. Il n'y avait pas vraiment d'ouvertures... J'écartais un peu plus les pattes, me rapprochant du sol légèrement. De temps à autre j'effectuais de rapides mouvements secs tout en restant sur place (comme des petits vas-et-viens). Parfois Étoile des Flammes réagissait, parfois non. La première leçon qui m'avait été faite était celle-ci : rien ne sert de se précipiter, observe les faiblesses de l'adversaire par petits mouvements. Sur ce coup-là Pensée Vertueuse avait eut raison, avec cette technique on pouvait vite repérer le côté favorable à l'attaque, le corps adverse penchant et réagissant plus d'un côté que de l'autre. Évidemment, cette technique ne pouvait pas toujours s'appliquer. Sur un vétéran comme Étoile des Flammes, cela marcherait moins bien car la maîtrise de soi était nettement mieux acquise que chez un apprenti. De plus, il y avait des têtes brûlées, préférant foncer dans le tas, et dans ce cas-là cela échouait aussi. Il fallait donc réagir, et vite. Je ne me posais pas plus de question et m'élançais en direction de la rouquine. Je ne zigzaguais pas, je fonçais simplement, jetant mon dévolu sur l'une des pattes la plus avantageuse. J'obliquais soudainement, à quelques centimètres de la meneuse pour m'attaquer à l'une des moins faciles. Une fois à son niveau je pivotais tout en lui entraînant la patte réellement visée. Mon poids s’abattit alors sur Étoile des Flammes, une patte arrière était placée sur son ventre, l'autre était à terre tandis que mes pattes avant lui maintenaient fermement les épaules au sol. Pour tromper les autres, il faut commencer par se tromper soi-même.

Je la fixais. Mon enchaînement était-il le bon ? Avais-je le bon rythme ? Avais-je eu raison de m'attaquer au côté « fort » suite à un pari risqué ? Sans relâcher la pression je miaulais :

- Alors ?


 
Revenir en haut Aller en bas
Étoile des Flammes

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Doubles Comptes:
• Relation(s):
• Réputation: 5

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Sam 9 Jan - 19:27


Étoile des Flammes attendit l’assaut de l’apprenti. Elle s’était placée en posture défensive, s’attendant à n’importe quelle attaque. Attaquer un adversaire qui s’y attendait était une tâche plus ardue, surtout si l’on se regardait mutuellement avant de partir à l’assaut. La meneuse voyait que Nuage du Désespoir cherchait le meilleur endroit pour attaquer ; la chatte observait ses mouvements, essayant quant à elle de deviner quel point le novice fixait. Ce dernier feintait plusieurs fois de passer à l’attaque ; et parfois, Étoile des Flammes se faisait avoir par cette manœuvre et se crispait, prête à bouger. Le petit malin ! Mais il en fallait plus pour la déconcentrer…

Puis, soudain, Nuage du Désespoir s’élança en direction de la meneuse. Cette dernière fut surprise de le voir foncer si rapidement, droit vers elle, sans chercher à la contourner. Lorsqu’elle pratiquait cet exercice avec d’autres novices, ils avaient tendance à lui faire croire qu’ils voulaient la prendre à revers, pour ensuite foncer vers elle. Visiblement, le jeune chat au pelage noir avait décidé de faire l’inverse ; il changea subitement de direction alors qu’il n’était même plus à une longueur de queue de renard de la meneuse, pour venir faucher l’une des pattes qu’il ne regardait pas auparavant. Surprise par la manœuvre, la femelle fut déstabilisée un moment ; Nuage du Désespoir abattit tout son poids pour faire tomber la meneuse ; cette dernière tenta de résister mais, encore déséquilibrée, chuta, et fut maintenue au sol par l’apprenti.

« Ouah ! Je crois que tu peux me lâcher, je suis vaincue, là… »

Étoile des Flammes attendit que Nuage du Désespoir relâche la pression pour qu’elle se lever pour continuer. C’était tout de même mieux de faire son bilan en étant debout que plaqué sur le sol, non ?

« C’était plutôt impressionnant. » dit-elle ensuite. « La plupart des apprentis cherchent d’abord à contourner leur adversaire avant de passer à l’attaque, mais tu as fait l’inverse ! J’avoue que ça m’a un peu déstabilisée, sur le coup… C’était une bonne technique que tu as utilisée ! Cependant, je ne pense pas qu’elle serait très efficace contre des ennemis plus grand et plus lourd que toi… »

Étoile des Flammes était plutôt petite pour une chatte adulte, du coup ça expliquait pourquoi elle s’était faite avoir… Mais ça n’arrivera plus !

« À part ça, il y aurait d’autres mouvements de combat que tu voudrais me montrer ? Tant qu’on est là, autant en profiter pour faire un entraînement complet… »
Revenir en haut Aller en bas
Nuage du Désespoir
Adminette au Pâté de Poulet

 Adminette au Pâté de Poulet
avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18
Localisation : Derrière toi...?

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Ombre Fantôme
• Relation(s):
• Réputation:

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Lun 11 Jan - 11:39




Étoile des Flammes tenta de résister sous mon pois s'abattant, cependant elle ne le fit pas longtemps et chuta. Ses yeux se plongèrent dans les miens lorsqu'elle s'avoua vaincue, me demandant de la lâcher. J'hochais la tête, décidant de la croire. Doucement, je retirais ma patte arrière puis les pattes avant, la relâchant entièrement. Lentement, la meneuse se redressa. Sans doute allait-elle me dire ce qui allait et ce qui n'allait pas ? C'est exactement ce qu'elle fit. D'après elle, mon attaque était impressionnante. Elle m'expliqua ensuite que beaucoup d'apprentis préféraient d'abord prendre les adversaires à revers, alors que moi je lui avais foncé directement dessus. Elle m'avoua que cette initiative l'avait surprise et déstabilisée Je bombais le poitrail, fier de moi. J'avais réussi à berner ma meneuse ! Mon enthousiasme retomba rapidement dès lors qu'elle me fit prendre conscience de quelque chose de primordial : cette technique serait beaucoup moins efficace face à des chats plus massifs que moi. Je le reconnais, je n'y avais absolument pas pensé. Mais puisqu'elle je le savais, n'y avait-il aucun moyen d'améliorer tout ça ? Je verrais peut-être un autre jour... Alors que je restais plongé dans mes pensées, la minette face à moi me demanda s'il y avait d'autres enchaînements que j'aimerais lui montrer... Laisse-moi réfléchir... Hum...Oui ! Les occasions étaient rares de pouvoir s'entraîner en si bonne compagnie, autant en profiter !

- Oui, j'ai un enchaînement que j'aimerais te montrer. Je trouve que je ne le maîtrise pas encore assez bien.

Je m'éloignais de quelques pas, laissant Étoile des Flammes se remettre en place. Les mouvements que je m'apprêtais à lui dévoiler n'étaient pas spécialement au point, selon moi. Mais puisqu'elle proposait si gentiment de m'entraîner, je n'allais pas rechigner. Je l'observais quelques instants, attendant qu'elle me fasse un signe. Lorsque ce fut chose faite, je m'élançais, zigzaguant dans ma trajectoire. Les membres du Clan de la Lune étaient les plus vifs et les plus rapides, il fallait tirer profit de cet atout. Mon rythme changea lorsque j'arrivais sous son museau, de rapide il passa à lent. Le but était une fois de plus de déstabiliser l'adversaire. Les yeux ennemis s'accrochaient aux mouvements rapides, n'imaginant pas souvent qu'un chat des landes puisse d'un seul coup devenir mou comme un escargot. C'était ce point à améliorer, avec l'action suivante. Je me baissais, pivotant sur mes pattes avant. Je contractais alors les muscles de mon dos, puis, soulevais les pattes arrières pour frapper la chef au menton et ainsi la faire relever la tête et pourquoi pas la faire basculer. Je me doutais qu'un coup aussi chétif ne la ferait pas plier pour autant, après tout ce n'en était pas vraiment le but. Ce coup devait surprendre, et laisser un moment l'ennemi sans défense. C'est alors que je me retournais, me plaçant face à elle. Je voulus sauter mais une patte arrière dérapa, et c'était dans un mauvais timing que je m'élançais, me rattrapant gauchement sur la meneuse.

- Je pense que tu as vu le problème... Quand je me retourne après mon coup de patte, j'ai tendance à glisser, même en encrant mes griffes dans le sol. Tu aurais une idée pour éviter ça ?

Cet enchaînement était assez...spécial. Mais j'espérais que la meneuse puisse m'éclairer. J'aimais bien cette attaquer, de plus je voulais l'ajouter à mon répertoire d'options.

Revenir en haut Aller en bas
Étoile des Flammes

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Doubles Comptes:
• Relation(s):
• Réputation: 5

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Jeu 14 Jan - 19:37


Il s’agissait à présent d’observer l’un des enchaînements du novice. Ce dernier annonça qu’il ne le maîtrisait pas encore parfaitement. Soit, Étoile des Flammes allait étudier cela d’un œil attentif. Elle se mit en place, prête à faire face à l’assaut du Nuage du Désespoir. Il s’élança en zigzagant, et la meneuse observa bien ses mouvements, et également la direction de son regard. Elle essayait à nouveau de deviner quel était l’endroit qu’il visait chez elle. Tandis que le jeune chat noir avançait, Étoile des Flammes, elle, ne restait pas immobile ; elle faisait de même quelques pas sur le côté, en changeant parfois de direction, pour voir comment Nuage du Désespoir réagirait s’il ne pouvait pas atteindre ce qu’il aurait souhaité. Mais, soudain, sans crier gare, l’apprenti changea radicalement d’allure ; il était beaucoup, mais alors, vraiment beaucoup plus lent ! Perplexe, Étoiles des Flammes voulut lui demander ce qu’il fabriquait… Erreur fatale ! Il n’avait pas fini son enchaînement ! Et bam ! Voilà qu’elle ne prit un bon coup dans la mâchoire ! Légèrement sonnée par cette attaque, mais pas au point d’en perdre le fil du combat, et elle vit le novice se retourner afin de lui sauter dessus pour finir son attaque… Mais là, ce fut le drame ! L’une de ses pattes arrière glissa alors qu’il sautait, et finit par atterrir de façon patatreuse sur Étoile des Flammes. Ce qui était sûr, c’était qu’elle avait été très surprise par ce final raté !

« Je vois que tu aimes bien déstabiliser tes adversaire. » commenta la chatte au pelage roux tandis qu’elle se dégageait. « Par contre, je pense que l’objectif de fin est de l’attaquer, et pas de lui tomber dessus pour lui faire un câlin ! »

Bien sûr, elle plaisantait. Allez, voyons ! Un peu de sérieux !

« Peut-être que si tu approchais plus tes pattes arrière vers tes pattes avant après t’être retourné, tu te stabiliserais plus facilement pour ensuite effectuer ton saut ? » proposa-t-elle après sa plaisanterie. « Tu devrais étudier plusieurs postures pour voir laquelle te convient et t’empêche de glisser. »

Et sinon, autre chose à dire que cet enchaînement ?

« La technique de ralentir son allure peut vraiment être une très bonne idée. Tu pourrais même l’appliquer quand… par exemple, tu vois que ton adversaire s’apprête à sauter, il évalue où tu seras en fonction de la rapidité de ta course pour te tomber dessus, et là, surprise ! Tu changes de rythme, il atterrit devant toi, et tu aurais l’occasion de lui porter quelques attaques avant qu’il ne comprenne ce qu’il s’est passé. Tu visualises le truc ? »

Il était vrai qu’utiliser des techniques de combat qui pousseront les ennemis à se poser des questions ne pouvait qu’être avantageux ; si l’adversaire réfléchit, il ne sera momentanément plus apte à combattre.

« Je verrais aussi cette technique effectuée plutôt à plusieurs. » continua Étoile des Flammes. « Un de tes compagnons pourrait protéger tes arrières si un ennemi veut profiter du fait que tu ralentis ton allure pendant ton coup. »

De toute façon, la coopération était importante au sein d’un combat, même si la plupart du temps, les félins semblaient batailler seuls.

« C’est ton mentor qui t’as appris ce coup ? » demanda ensuite la meneuse.
Revenir en haut Aller en bas
Nuage du Désespoir
Adminette au Pâté de Poulet

 Adminette au Pâté de Poulet
avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18
Localisation : Derrière toi...?

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Ombre Fantôme
• Relation(s):
• Réputation:

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Dim 17 Jan - 17:32


La sensation de faim n'est pas à ignorer




En guise d'introduction, Étoile des Flammes me fit remarquer que j'aimais déstabiliser mes adversaires. Ce n'était pas faux. A vrai dire, je trouvais ça drôle, la mine qu'ils affichaient avant de se faire plaquer me faisait souvent sourire. Leurs yeux se dilataient et leur gueule s'ouvrait légèrement, comme pour protester avant de se faire renverser... Le mot « drôle » était effectivement le bon. La chatte se dégagea ensuite puis se mit à poursuivre son dialogue. Ce qui allait suivre me fit doucement rire : d'après elle, l'objectif principal était d'attaquer et non de faire un câlin à l'adversaire... Quelle perspicacité ! Je devinais néanmoins, à son intonation, qu'il s'agissait d'une blague et ne fit aucun commentaire.

Étoile des Flammes me proposait de rapprocher mes pattes après m'être retourné pour ensuite effectuer mon saut... Je restais dubitatif. Depuis toujours, j'avais effectué cette technique les pattes assez écartées, croyant me procurer ainsi un certain équilibre. Visiblement ce n'était peut-être pas la meilleure façon de l'obtenir... Il faudrait que j'essaie un de ces jours de coller mes pattes même si cela me paraissait contradictoire. Ce que l'on pense ne pas être bon peut bien souvent nous surprendre ! Et comme le disait ma meneuse : il me fallait essayer plusieurs postures afin de m'approprier celle qui m'irait le mieux.

Je me mis à afficher un large sourire lorsque la cheffe me félicita de ma technique surprenante. Elle me disait que je pouvais l'appliquer lorsqu'un adversaire s'apprêtait à sauter, afin de le faire atterrir dans le vide pour après le prendre à revers. En effet, cela me paraissait correct. Je visualisais mentalement les actions. Un meneur avait décidément souvent de bonnes idées comme celle-là ! Ce petit enchaînement pourrait aussi être adapté pour une attaque en groupe : l'un avançant vers l'adversaire, l'autre protégeant ses arrières. Je devais bien avouer que ce n'était pas une mauvaise idée, moi qui préférais pourtant combattre seul pour ne pas me retrouver gêné par un autre. Il est parfois bon de se laisser protéger, je pense... ? Alors que je réfléchissais sur cette question qui me paraissait si importante, Étoile des Flammes me demanda si je tirais cette technique de mon mentor.

- Non ! Enfin à moitié... Comme à tout apprenti, du moins je pense, on enseigne ces petits coups retournés. Je me suis simplement contenté de les combiner avec une idée qui m'était venue lors d'un entraînement. Cette idée était bien sûr le changement de rythme.

Je ne savais pas si j'avais expliqué la création de cette technique correctement... La diplomatie et ce genre de chose n'étaient vraiment pas mon fort. Bon après, ce n'était pas vraiment grave si la meneuse ne m'avait pas compris, je lui réexpliquerais plus tard. J'espérais simplement que cela lui fasse plaisir de voir un apprenti inventer ses propres enchaînements, sans se contenter de refaire bêtement les attaques de ses aînés. Un jeune ne doit pas juste se contenter d'écouter, il doit aussi se forger sa propre identité avec un style de combat qui lui est propre. C'était ma vision des choses. En parlant du style de combat, je vais essayer d'appliquer les conseils d'Etoile des Flammes ! Mes yeux prirent pour cible une brindille, je m'élançais en sa direction avant de donner un coup de patte arrière dans le vide. Je m'efforçais de rapprocher mes pattes afin de sauter.... Et pour l'une des rares fois, je réussis à atterrir correctement ! Parfait ! Je me retournais ensuite vers la rousse.

- En effet, c'est plus efficace les pattes rapprochées.

Je levais les yeux au ciel. Les nuages se mettaient à avancer plus rapidement que dans le début de matinée. Pour vu qu'il ne fasse pas trop de vent et qu'il ne pleuve pas... Je détestais la pluie ! Mon attention se re-concentra sur la minette.

- Tu aurais quelques enchaînements élaborés à me montrer s'il te plaît ? J'aimerais m'avancer dans mon apprentissage.

J'aurais tellement aimé qu'elle accepte, et qu'elle ne me dise pas ce que j'entendais souvent : chaque chose en son temps, occupe-toi avant de perfectionner ce que tu connais déjà ! Par le Clan des Étoiles, faites qu'elle accepte !
 
Revenir en haut Aller en bas
Étoile des Flammes

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Doubles Comptes:
• Relation(s):
• Réputation: 5

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Dim 24 Jan - 17:18


La technique que l’apprenti utilisait ne viendrait donc pas entièrement de son mentor… D’après les dires de Nuage du Désespoir, il avait combiné plusieurs coups qu’il avait effectivement appris pendant son entraînement, pour pouvoir inventer une technique bien à lui ! Si certains apprentis ne faisaient qu’écouter leur mentor et reproduire les actions qu’il leur demandait d’exécuter, il en existait d’autre bien plus ouverts d’esprit qui cherchait à en faire encore plus pour s’améliorer ! Ce serait bien si tous les apprentis étaient comme ça, ils pouvaient permettre au Clan de devenir plus rapidement beaucoup plus fort… Enfin ! Tout le monde ne pouvait pas être si inventif… Maintenant, il ne fallait plus qu’organiser un champ de bataille fictif pour vérifier si la technique de Nuage du Désespoir marchait aussi bien qu’elle le semblait… Mais ce n’était pas pour tout de suite !

Étoile des Flammes regarda ensuite l’apprenti tenter de ré-exécuter son enchaînement, en ayant pour cible une pauvre brindille qui n’avait jamais rien demandé à personne. Le jeune chat noir réussi alors son attaque, cette fois-ci en rapprochant ses pattes avant de sauter. La meneuse sourit en le constatant, et songeait par même occasion qu’une fois guerrier, Nuage du Désespoir sera certainement très exceptionnel… La voix de ce dernier tira la chatte rousse de sa rêverie. Le novice en redemandait, hein ? Il voulait qu’elle lui montre quelques enchaînements. Chacun son tour, comme on dit ? Mais Étoile des Flammes hésita un instant ; le ciel se faisait de plus en plus menaçant, et la pluie n’allait pas tarder à tomber. Que faire ?

« Bon, juste une démonstration, et puis on rentre au camp. » finit par déclarer Étoile des Flammes. « Tu as déjà testé des techniques d’esquive ? »

La meneuse se plaça en face d’un buisson épineux, puis s’adressa à nouveau au novice.

« Imaginons que c’est un adversaire – bon ce serait un très vilain matou, s’il ressemblait à ça ! »

Ah, la touche d’humour, encore ! La femelle au long pelage n’avait pas la langue dans sa poche, aujourd’hui !

« Et là, quand je m’approche de lui – imaginons toujours – d’autres chats apparaissent des deux côtés pour m’encercler, et la seule issue est derrière moi… »

Étoile des Flammes s’élança en direction du buisson puis, arrivant à sa proximité, freina ; ses pattes arrière se rapprochèrent de ses pattes avant et, sans quitter "l’adversaire" des yeux, la meneuse banda les muscles de ses pattes antérieures pour pouvoir effectuer un bond vers l’arrière. Elle avait, pendant le saut, placé ses pattes postérieures de sorte à ce qu’elles soient les premières à toucher le sol. Elle resta n court instant en équilibre sur ses deux pattes, et donna des coups avec ses autres pattes vers l’avant, puis retomba au sol juste après.

« Tu en penses quoi ? » demanda-t-elle ensuite au novice. « Étant plus agiles que les autres Clans, on peut se permettre ce genre d’acrobatie. C’est bien utile quand la seule issue est derrière soi et qu’on a pas le temps de se retourner ou de reculer pour éviter les attaques des ennemis. Par contre, ça requiert d’avoir un très bon équilibre… »
Revenir en haut Aller en bas
Nuage du Désespoir
Adminette au Pâté de Poulet

 Adminette au Pâté de Poulet
avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18
Localisation : Derrière toi...?

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Ombre Fantôme
• Relation(s):
• Réputation:

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Dim 31 Jan - 20:28


La sensation de faim n'est pas à ignorer




Le ciel se noircissait à vue d’œil. Les nuages gris nous parvenaient par-delà les terres des Clans. La pluie n'était pas bien loin. La meneuse accepta néanmoins ma requête bien que son hésitation se sente dans sa voix. Si j'avais déjà essayé les techniques d'esquive ? Bien sûr, mon mentor m'en avait déjà enseignée quelques-unes, je les réussissais assez bien d'après elle. Néanmoins je ne les utilisais pas vraiment, j'étais plutôt de ces chats « fonce tête baissée ». Souvent elle me faisait la remarque de les utiliser lorsque je ne le faisais pas assez, sans grand changement, je préférais nettement plus faire tourner en bourrique mes adversaires, comme pour Étoile des Flammes. Mais grâce aux entraînements en groupe, j'avais pu m’apercevoir bien vite que ma façon de combattre avait ses limites, une technique d'esquive était donc la bienvenue.

Un buisson épineux en guise d'ennemi. Très bien, j'allais m’asseoir légèrement en retrait afin de ne pas gêner mon chef dans son mouvement. Une blague accompagna ses explications, décidément... Aujourd'hui elle n'était pas à cours... Je la fixais, le regard légèrement exaspéré avant de reprendre mon air sérieux. Dans l’imaginaire, d'autres chats viendraient prêter patte-forte à ce chat si « vilain » dans le but d'encercler la minette rousse. La seule issue possible serait donc dans son dos... Elle s'élança et freina en face du buisson. Son corps se ramassa sur lui-même avant de bondir en arrière. Ses membres postérieurs touchèrent en premier le sol, puis vint le tour des pattes avant après quelques coups de patte sur les matous fantômes. L'heure de donner mon avis était venue, passé le temps des explications d’Étoile des Flammes. Je me rapprochais d'elle.

- Je ne voudrais pas te froisser mais... Lorsque tu restes un temps dressée sur tes pattes arrière, si jamais un chat, plus rapide et plus agile que ce à quoi tu ne t'attends, arrivait et parvenait à éviter tes coups, ils pourraient te faire tomber à la renverse, non ?

C'était la première chose que j'avais vu. Personnellement, j'aurais agi comme ce que j'avais décrit. Il se pouvait très bien que ma théorie soit fausse et dans ce cas-là je ne la contredirais plus. Cependant, cette vision des événements ne devait pas être prise à la légère, du moins pour moi. Il n'y avait pas que les chats des landes qui étaient capables de faire preuve de rapidité.

- Et cette technique, elle ne présente aucun risque ? Parce que si jamais tu te réceptionnes mal... Tu pourrais chuter sans que l'adversaire ne t'y oblige...

Là aussi je me posais des questions. L'esquive n'était, pour ainsi dire, pas mon fort, j'étais donc curieux d'en savoir plus. C'était peut-être aussi le fait de voir le mal partout lorsque cela ne venait pas de moi. Qui sait ? Le temps n'avait pas cessé de tourner durant ce petit exercice, le vent se faisait plus frais malgré le couvert des collines. Si on ne voulait pas se prendre la pluie il nous fallait rentrer.

- On pourrait peut-être remettre la suite à plus tard, qu'en penses-tu ? La pluie ne va pas tarder... De la sorte, pendant le trajet tu pourras répondre à mes questions.
 
Revenir en haut Aller en bas
Étoile des Flammes

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Doubles Comptes:
• Relation(s):
• Réputation: 5

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Ven 5 Fév - 22:48


Les yeux de la meneuse se réduisirent à deux fentes tandis que Nuage du Désespoir s’était rapproché d’elle pour faire part de son avis sur sa technique d’esquive. Comment, elle n’avait pas été aussi parfaite que ce qu’Étoile des Flammes pensait ? Ce n’était jamais ce qu’on lui avait dit. Bon, d’accord, elle ne l’avait jamais testée en situation réelle, et les seuls félins d’autres qui l’avaient vue étaient de jeunes apprentis qui venaient à peine de commencer leur apprentissage… Donc plus facilement impressionnable. Non, mais, la meneuse était bien déçue, du coup…

Le novice proposa de rentrer maintenant ; la pluie n’était vraiment plus très loin… Étoile des Flammes hocha la tête et ils se mirent en route vers le camp. Durant le trajet, le vent soufflait toujours aussi fort… Le jeune chat noir allait-il entendre quelque chose, si la meneuse lui parlait ? Rien n’était sûr…

« Si on a vraiment un bon sens de l’équilibre, il n’y a quasiment aucun risque de chute. » commença par dire la femelle au long pelage, haussant la voix quand elle supposait que le vent l’empêchait de se faire entendre. « Et puis, personne ne peut s’attendre à ce qu’on esquive de cette façon… »

Sous entendait-elle que ça surprendrait l’adversaire. Oui et non ; certains n’était perturbés par rien pendant les combats… Ça ne les empêchait donc pas de faire comme avait dit Nuage du Désespoir ; foncer sur elle pour la déséquilibrer avant qu’elle n’ait pu faire quoi que ce soit d’autre…

« On peut toujours, au lieu de rester en équilibre sur ses pattes arrière, retomber directement avec ses pattes avant sur le sol. Il y aurait moins de risque de glisser et de perdre l’équilibre… »

D’accord, sa technique n’était pas parfaite, et face à des blaireaux ou des renards, ce serait encore plus difficile de l’appliquer… Mais ça, Étoile des Flammes ne l’avouera jamais ! JAMAIS !!
Voilà que des gouttes d’eau tombaient sur les deux félins. Elles étaient encore rares, mais la meneuse devinait bientôt que le déluge allait tomber…

« Dépêchons-nous ! » lança-t-elle. « Il faut qu’on arrive avant d’être complètement détrempés au camp ! »


HRp :
 
Revenir en haut Aller en bas
Nuage du Désespoir
Adminette au Pâté de Poulet

 Adminette au Pâté de Poulet
avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 18
Localisation : Derrière toi...?

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Ombre Fantôme
• Relation(s):
• Réputation:

MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   Dim 14 Fév - 19:21

Spoiler:
 


La sensation de faim n'est pas à ignorer




La meneuse accepta d'un hochement de tête avant de se mettre en route en ma compagnie. Le vent soufflait de plus en plus fort, mes oreilles s'étaient rabattues sur le sommet de mon crâne afin de ne pas trop souffrir du bruit ambiant. Du coin de l’œil je m'aperçus que la rousse ouvrait la gueule, sans doute allait-elle me répondre. Je me collais un peu à elle afin que le son porté par sa voix me parvienne mieux : avec un bon sens de l'équilibre la technique exécutée plus tôt ne poserait aucun problème, du moins c'était ce qu'affirmait la femelle. Je restais néanmoins sur mon opinion, je n'exécuterais pas ce saut sauf en cas désespéré, bien sûr. En ce qui concernait l'effet de surprise... Mouais... J'en étais moyennement convaincu... Encerclé, un chat est prêt à tout pour s'enfuir, les adversaires doivent s'en douter...

L'autre option concernant cette technique m’intéressait plus que la première. A mes yeux redescendre directement était la meilleure chose à faire pour ne pas se retrouver plaqué sur le dos. Et puis dans ce cas de figure, rien ne nous empêchait de donner un petit coup de patte au passage. C'était le fait de rester perché durant une éternité qui m'inquiétait le plus en fait. C'est vrai que nous sommes les plus rapides, mais un coup accéléré de la part de l'adversaire nous désorienterait plus que ce l'on ne pense.

Soudainement le temps se mit à se noircir alors que nous avancions calmement. Plic, ploc. Des goûtes chargées d'humidité se mirent à chuter du ciel. Étoile des Flammes accéléra le pas à côté de moi, je suivais sans broncher. Moi non plus je ne voulais pas me retrouver ruisselant. C'était suffisamment pénible comme ça que de se nettoyer avant de dormir, pas besoin de devoir de sécher en supplément ! Mes pattes me portèrent au niveau de la meneuse. Je lui adressais un signe de tête affiché d'un grand sourire.

- En tout cas, je te remercie pour cet entraînement Étoile des Flamme. Tu m'as enseigné beaucoup de choses.

Ce n'était pas tous les jours que je remerciais des chats, c'était même extrêmement rare. Rah Étoile des Flammes, profite donc, cela m'étonnerait que ceci se reproduise !
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes   

Revenir en haut Aller en bas
 
La sensation de faim n'est pas à ignorer - feat Etoile des Flammes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RETRO: REPORTAGE Haïti les émeutes de la faim 2008
» la faim plus fort que l'amour
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» Les larmes post-12 janvier: une sensation de bluff 10 mois après
» Ils sont gros, ils sont forts et ils ont faim.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans, La Légende :: Archives :: Archives :: Rp's finis/abandonnés-
Sauter vers: