Seras-tu la légende qui sauvera nos clans?
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuit des Deuils

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt ou derrière mon pc.

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nothing
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Dim 22 Mai - 17:08



Hep, où tu vas comme ça?

FtOmbre Fantôme



Ce matin est un beau matin ensoleillé. La douceur de l'odeur des plantes mélangées à celle de Petit Poison te réveilles doucement. Tu t'étires, et tu tires la langue qui plus est. Petit Poison, lui, est déjà debout et attends impatiemment ton réveil.

"-Nuit, tu vas chercher des herbes?"

"-Foouuaaah, minute mon ange,j'ai encore le poil tout en pagaille et la tête dans les marécages."

Tu te relevas et fis rapidement ta toilette puis regardant le petit chenapan, tu lui fis la sienne. Il se démenait comme un petit diable mais tu finis enfin par lui lisser le poil. Puis après avoir rapidement inspecté le tas de réserve, tu pousses le chaton hors de ta tanière. Tu vas te chercher une souris et tu envoies Petit Poison jouer avec les autres chatons de la pouponnière.

"-Petit Poison, si je ne rentre pas avant midi, pense à revenir tout seul dans la tanière d'accord?"

"-Oui Oui!"

Tu fait l'inventaire des plantes à aller chercher et de la nourriture à aller chasser. Puis en t'approchant de la frontière du Clan, tu tombes sur la lieutenante de ton Clan. Bizarrement, elle n'a pas le poil bien lissé, elle qui est pourtant coquette et jolie.

"-J'espère que tu ne comptes pas patrouiller dans cet état, Ombre, car si un ennemi te tombe dessus, ça ne va pas le faire!"

Tu te rapprochas d'elle et et lui donna un coup de langue affectueux sur l'oreille. Tu adores la taquiner, elle qui est très fière. Tu n'as pas souvent le temps de la voir, ces temps-ci. Elle est toujours en train de courir!

"-Aller, arrêtes un peu de courir dans tout les sens, tu ne prends même pas le temps de soigner ton pelage."

Être lieutenant ne veux pas dire être chef, que tu saches! De plus cette petite t'as toujours intriguée, comme si des désirs inassouvis la hantait. Toi aussi tu en as eu, des désirs inassouvis. Au fond, tu n'as pas pu terminer la promesse faîte à ton père. Mais quel peuvent être ses désirs à elle?Une voix familière vient vous couper.

"-T'es pas encore partie? J'ai faim moi! Ah, tu es avec la lieutenante, j'avais pas vu. Je repars alors."

Tu poussas un soupir de soulagement en voyant Petit Poison s'éloigner vers la pouponnière. Tu ne pourras pas t'éterniser avec Ombre Fantôme, tu as une bouche à nourrir.


GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Fantôme

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 17
Localisation : Regarde derrière toi...é.è

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nuage du Désespoir
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Lun 23 Mai - 18:06

Spoiler:
 


Autour de moi les guerriers commençaient à remuer sans pour autant se lever, ce qui eut l’effet de me réveiller. Je baillais à m'en décrocher la mâchoire avant d'ouvrir péniblement les yeux. Quelle nuit pénible... Enfin peu importe... Je me mettais sur pattes, encore fatiguée de ma nuit mouvementée. Lentement, tout en prenant garde à ne marcher sur personne, je me dirigeais vers la sortie du gîte pour m'y étirer devant. J'avançais mes pattes avant puis abaissais mon dos. Une douleur fulgurante me traversa le flanc gauche. Immédiatement, je me redressais, une légère grimace dessinée sur la tête. Je fermais un œil puis me secouais vivement pour faire disparaître cette souffrance. Ils ne m'avaient pas raté. Je soupirais, je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même. La prochaine fois je serais plus « cruelle ». Essayant d'oublier cette mésaventure, je m'étais mise à observer le camp. Celui-ci grouillait de félins vaquants à leurs diverses tâches. Je soupirais, je n'aimais pas le voir aussi plein dès mon réveil. D'ordinaire je me levais aux aurores et attendais calmement que tous me rejoignent au centre de la clairière pour les patrouilles. Aujourd'hui, c'était l'inverse. Ma queue ondulait tandis que je me mettais en route vers eux. Une fois au milieu de tout ce petit monde, j'énonçais rapidement des noms puis les envoyaient dans des directions bien précises.

- Je compte sur vous.

Je les regardais disparaître dans le tunnel de ronce. Leur démarche vive et puissante me fit sourire. Ils ont la forme en ce moment, tant mieux. Enjouée de voir mes guerriers dans une telle forme, je m'approchais du tas de gibier en quête d'une quelconque souris à avaler. Une fois mon dévolu jeté sur l'une des plus vieilles prises, je l'avalais en une bouchée. Cela faisait du bien de manger un bout avant de partir chasser en forêt. Mes maux ne suffisaient pas à me dispenser de chasse, même blessé, un guerrier devait pouvoir assumer ses fonctions. Je me nettoyais rapidement les babines puis partais d'un pas raide. Si quelqu'un s'avise de me faire un commentaire, je le réduis en charpie !

- J'espère que tu ne comptes pas patrouiller dans cet état, Ombre, car si un ennemi te tombe dessus, ça ne va pas le faire!

Qui sera ma prochaine victime ? Je me retournais pour le savoir. Voyons-voir... Nuit des Deuils. Je la contemplais un instant avant que cette dernière ne se rapproche de moi et me lèche l'oreille. Je reculais d'un pas. Les câlins, pas aujourd'hui, j'ai à faire ! Je m’apprêtais à lui sourire et à prononcer quelques mots dans le but de repartir, c'était alors qu'elle poursuivait :

- Aller, arrête un peu de courir dans tous les sens, tu ne prends même pas le temps de soigner ton pelage.

Je haussais les épaules. Pour cette fois mon pelage passera. Je n'avais en rien besoin qu'il soit impeccable pour ramener un crapaud. De plus, rien ne servait à me le démêler maintenant puisqu'il s'embrouillerait une nouvelle fois dans les branchages des buissons épineux. Bien décidé à lui faire entendre le fond de ma pensée, j'ouvrais la bouche.

- T'es pas encore partie? J'ai faim moi! Ah, tu es avec la lieutenante, j'avais pas vu. Je repars alors.

Par le Clan des Étoiles ! Je vais pouvoir en placer une ? Comme si ma gueule effrayait le chaton, Petit Poison déguerpissait vers la pouponnière. Il avait faim... Qu'il aille se chercher une prise ! J'agitais la queue de droite à gauche.

- Tu sais Nuit des Deuils, j'ai mal dormi cette nuit. Je crois que je me suis contorsionnée durant mon sommeil ce qui me paie maintenant de bonnes courbatures.

J'essayais une nouvelle fois de m'étirer, en vain. Mes côtes me faisaient encore souffrir. Bien sûr, non pas de courbatures mais plutôt de blessures. Pas la peine d'aller plus loin dans les explications.

- J'ai pensé qu'aller m'échauffer un peu me les ferait disparaître.

Mon regard se posait sur le petit chat, protégé de notre chère guérisseuse.

- Tu dois être occupé avec tes plantes. Tu veux que je lui ramène quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Nuit des Deuils

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt ou derrière mon pc.

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nothing
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Mer 25 Mai - 14:07



Hep, où tu vas comme ça?

FtOmbre Fantôme



La guerrière passa rapidementun coup d'oeil à Petit Poison et te donna une réponse:

- Tu sais Nuit des Deuils, j'ai mal dormi cette nuit. Je crois que je me suis contorsionnée durant mon sommeil ce qui me paie maintenant de bonnes courbatures.
J'ai pensé qu'aller m'échauffer un peu me les ferait disparaître.
Tu dois être occupé avec tes plantes. Tu veux que je lui ramène quelque chose ?


Ah, des courbatures. Toi aussi tu en as eu quand tu étais encore une guerrière. Ce petit probllème devrait être vite soigné, mais tu n'as effectivement plus grand chose dans ta réserve.

"-Des courbatures? Ce n'est pas bien méchant. Fais attention à ne pas trop forcer quand même, tu pourrais rester bloquée comme les anciens lorsqu'ils descendent une motte de terre trop haute.Viens me voir après la chasse, je t'appliquerais un onguent pour faire passer la douleur.
En ce qui concerne petit Poison, je pense pouvoir lui attraper quelques prises, je suis âgée mais pas en sucre!"


Tu t'élanças vers la porte du camp et partis dans les bois.
------------
Après quelques instants de recherche, un lapin pointa le bout de son nez. Assez gros pour que Petit Poison tienne un jour et demi! Tu te ramassas sur tes pattes et d'un sacré bond, tu ôtas la vie de l'animal en remerciant le Clan des Etoiles pour cette prise. Bien, après la proie pour Petit Poison, les plantes!Tu te mis à la recherche des trois types de plantes manquant à l'appel dans le tas des réserves. Le thym, le trèfle et les feuilles de framboises n'allait pas être difficile à trouver. Ton expérience de la forêt te conduits directement vers les zones où les plantes poussent. Tu ramassas un bon paquet de chacune et te remis en route vers le camp. Le soleil était presque à son zénith et Petit Poison devait être déjà rentré. Pour les chatons de la pouponnière, c'est l'heure de téter. Pour lui, l'heure de dévorer son lapin. Posant une patte à l'entrée, tu appelas vivement le futur apprenti.

"-Petit Poison, ton repas est à l'entrée, viens le chercher!"

"-Je suis là! Je te remercie infiniment pour ce gros et bon repas, Nuit des Deuils!"

"-De rien mon ange. Remercie aussi le Clan des Etoile pour tout ce qu'il t'offre."

Laissant le petit à son repas, tu t'installas au fond de la tanière, attendant Ombre Fantôme en préparant l'onguent. La consoude est mâchée avec quelques baies de genièvre ainsi que du séneçon. Pour calmer un peu la nervosité, tu ajoutas un peu de thym fraîchement cueilli. Puis quelques pas se firent entendre à l'entrée de la tanière...

GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Fantôme

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 17
Localisation : Regarde derrière toi...é.è

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nuage du Désespoir
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Sam 28 Mai - 17:52


La guérisseuse semblait nostalgique tandis que j'évoquais mes « courbatures ». Pourvu qu'elle ne fasse pas un long discours ennuyeux que ces séniles d'anciens...

- Des courbatures? Ce n'est pas bien méchant. Fais attention à ne pas trop forcer quand même, tu pourrais rester bloquée comme les anciens lorsqu'ils descendent une motte de terre trop haute.Viens me voir après la chasse, je t'appliquerais un onguent pour faire passer la douleur.
En ce qui concerne petit Poison, je pense pouvoir lui attraper quelques prises, je suis âgée mais pas en sucre!

J'aurais voulu la couper pour lui dire que ce n'était pas bien grave et de garder ses remèdes pour d'autres, mais Nuit des Deuils avait de suite enchaîné sur le cas de Petit Poison. Je soupirais lorsqu'elle s'en alla sans que je puisse lui répondre quoi que ce soit. J'irais lui parler à notre retour. Ne voulant pas partir immédiatement après elle, je m’asseyais sagement et entrepris de faire ma toilette. La vielle chatte avait bien raison, ma fourrure était emmêlée, sale et par conséquent non présentable. En me léchant je repérais quelques égratignures. Ça passe si je dis que je me suis fait ça avec des épines en dormant ? Ou bien en poursuivant un mulot jusque dans un roncier ? Hum... Non, probablement pas. Je haussais les épaules, au pire de cas j'inventerais une excuse sur le moment. Mais trêve de bavardage, Nuit des Deuils devait être loin, je pouvais donc à mon tour partir en forêt.

Je bondissais sur un corbeau. Le pauvre ne m'avait pas vu venir, il faut dire que je suis si douée... Je me redressais et contemplais un instant ma prise. Avec la souris que j'avais tuée tantôt, je pouvais me permettre de retourner au camp malgré cette envie manquante. Fais-le au moins pour tes camarades, les plantes qu'elle veut utiliser sur toi pourraient servir à des cas plus sérieux. Je m'ébrouais et allais ramasser le gibier puis me fis violence pour rentrer. J'arrivais rapidement à l'antre de la guérisseuse. Le chaton mangeait déjà, sa « mère » ne devait pas être bien loin... Je passais devant le petit en ondulant de la queue. Stupide Clan-Mêlé.

- Nuit des Deuils ?

Quelques bruits attirèrent mon attention, je me dirigeais vers eux. La femelle mâchait déjà mon cataplasme, crotte de renard ! Je m'approchais doucement d'elle.

- Tu sais, je n'aie pas si besoin de ça. Une bonne nuit de sommeil et ces douleurs disparaîtront.

A vrai dire, je ne voulais pas faire de gaspillage pas plus qu'elle ne découvre mes blessures superficielles. Clan des Étoiles, faites qu'elle n’insiste pas.
Revenir en haut Aller en bas
Nuit des Deuils

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt ou derrière mon pc.

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nothing
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Dim 29 Mai - 13:40



Hep, où tu vas comme ça?

Ft Ombre Fantôme


La minette fit enfin son apparition dans ton antre.

"- Tu sais, je n'aie pas si besoin de ça. Une bonne nuit de sommeil et ces douleurs disparaîtront."

"-Je ne veux pas attendre ce genre de chose! Chaque douleurs, souffrances ou autre peut s'agrandir et devenir néfaste à chacun! Tu ne couperas pas aux soins!"

Hors de question qu'elle s'en aille sans avoir été soigné, non mais! Qu'est-ce qu'ils vont dire les autres Clans à la prochaine assemblée si elle n'y est pas? Chaque cas doit être pris au sérieux! Tu le sais plus que quiconque en ce bas-monde. Une simple fièvre chez une rein n'est jamais bon pour la mise-bas, une simple coupure peut donner lieu à la pire des infections. Après avoir terminé de mâcher l'onguent, tu examinas rapidement le pelage de la lieutenante, enfin lissé et presque parfait. En cherchant bien, tu trouvas des micro-coupures dans son poil. Enfin, micro, plutôt profondes pour des minuscules coupures!

"-Allonges-toi, et ne bouge pas, je vais vérifier les zones les plus tendues.
Petit Poison, viens par ici!!"


Le petit arriva rapidement, se demandant pourquoi un appel si fort.

"-Va vérifier que la couchette d'Ombre n'est pas humide, qu'il n'y a pas de ronces dedans et aussi qu'elle ne soit pas trop dure. Si quelqu'un te demandes pourquoi tu es là, dis-leur que tu viens à ma place car je m'occupe de la lieutenante."

"-D'accord, Nuit!  Si elle n'est pas assez rembourrée, je peux demander à un apprenti de m'aider?"

"-Oui, mais ne t'éloignes pas trop en dehors du camp avec l'apprenti, maintenant, vas!"

Petit Poison s'éloigna en un éclair, pendant ce temps, tu appliquas l'onguent près des épaules d'Ombre. Ces muscles étaient crispés, vraiment tendus. Cela t'étonnas, car ils devraient être relâchés. Tu te remis en mémoire les ingrédients pour les griffures, les coupures. Tu as bien fait de venir la déranger ce matin!  

GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Fantôme

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 17
Localisation : Regarde derrière toi...é.è

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nuage du Désespoir
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Jeu 2 Juin - 15:16


- Je ne veux pas attendre ce genre de chose! Chaque douleur, souffrances ou autres peut s'agrandir et devenir néfaste à chacun! Tu ne couperas pas aux soins!

Je refilais bruyamment tandis que la guérisseuse finissait sa mixture sous mes yeux. Je reconnaissais quelques plantes sans pour autant savoir à quoi elles servaient. A mes yeux il ne s'agissait que de vulgaires herbes... Enfin... Je soupirais. Hey ! Nuit des Deuils venait de se mettre à fouiller mon pelage.

- Allonge-toi, et ne bouge pas, je vais vérifier les zones les plus tendues. Petit Poison, viens par ici!!

Mes oreilles frémirent. Elle n'abandonnerait pas temps qu'elle ne m'aura pas appliqué ses remèdes. Je ne pouvais plus refuser, j'obéissais donc à contre cœur. Je m'avançais de quelques pas vers un nid moelleux où je m'y installais rapidement. Plus vite on commencera et plus vite je pourrai repartir chasser, voir m'entraîner. Au choix.

- Va vérifier que la couchette d'Ombre n'est pas humide, qu'il n'y a pas de ronces dedans et aussi qu'elle ne soit pas trop dure. Si quelqu'un te demande pourquoi tu es là, dis-leur que tu viens à ma place car je m'occupe de la lieutenante.

Je fixais le nouveau venu – le petit Clan-Mêlé. Il avait pas mal grandi mais restait encore un mioche. Le pauvre se faisait dénigrer depuis sa venue au monde. En même temps, avec ses origines... Ceci-dit, il m'intriguait, je me demandais ce qu'il pouvait bien valoir. Je demanderais à Étoile de Faucon de pouvoir m'en occuper une fois qu'il sera apprenti, s'il ne décide pas de rester avec les plantes. Je fermais lentement les yeux, attendant patiemment que l'on s'occupe de moi.

- D'accord, Nuit! Si elle n'est pas assez rembourrée, je peux demander à un apprenti de m'aider?

- Oui, mais ne t'éloigne pas trop en dehors du camp avec l'apprenti, maintenant, va!

Je crus m'étouffer. Quoi ?! Sous-entendait-elle qu'il puisse quitter le camp comme bon lui semblait avec seule protection un chat inexpérimenté ? J'ouvrais la gueule.

- Petit Pois-

Trop tard, il avait déjà déguerpi. Comme si de rien n'était, la guérisseuse arrivait d'un pas insouciant, appliquant par la suite sa mixture. Pincez-moi, je rêve. Elle trouvait ça normal d'envoyer un chaton dans la forêt ? Il lui manquait une case ma parole !

- Dis-moi Nuit des Deuils, Petit Poison s'absente souvent hors du camp ?

Je plongeais dans ces yeux un regard embrasé. Si cela avait été une guerrière, elle s'en serait sortie avec de belles balafres sur la joue. Jamais je n'aurais imaginé qu'un chat de mon Clan puisse faire ça un jour, un Clan si exemplaire ! J'étais déçue par son comportement. Non, de leur comportement. Même si Nuit des Deuils disait au petit d'y aller, ce dernier pouvait clairement refuser, connaissant nos lois.


- Tu sais pourtant que c'est interdit. Ne compte pas sur moi pour laisser passer ça.
Revenir en haut Aller en bas
Nuit des Deuils

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt ou derrière mon pc.

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nothing
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Ven 3 Juin - 14:48



Hep, où tu vas comme ça?

Ft Ombre Fantôme



"- Dis-moi Nuit des Deuils, Petit Poison s'absente souvent hors du camp ?
Tu sais pourtant que c'est interdit. Ne compte pas sur moi pour laisser passer ça."


Evidemment. Son instinct de lieutenante passe avant le reste.

"-Je connais bien Petit Poison. Il ne s'aventurera pas plus loin que l'enceinte du camp.Son plus grand problème, c'est qu'il est vraiment peureux, alors sortir la patte en dehors du camp, c'est comme aller manger du loup.Tu soupiras un instant, pensant à son apprentissage.

"-Pourvu qu'il apprenne à ce surpasser pour son apprentissage de guerrier. J'ai hâte de le voir grandir et devenir un guerrier loyal et fidèle au Clan, ce qui fermera un peu son clapet à Destin Condamné. D'ailleurs je me demande bien qui deviendra son mentor, il m'a dit ne pas avoir de préférence, les guerriers et guerrières servant si bien notre Clan et se battant comme des lions."

Tu pris le temps d'appliquer l'onguent sur les épaules et les cuisses de la guerrière. Tu fis attention à ne pas emmêler le poil de la belle, et lentement tu  massas pour que l'effet se fasse ressentir. Puis, d'un pas léger, tu retournas vers la réserve, jetant un coup d'oeil sur la clairière. Tu vis Petit Poison ressortir de la tanière des guerriers. Il a fait ça vite, à moins qu'il n'est aperçu quelque chose d'intéressant sur le lit d'Ombre. Rapidement, tu récupéras les ingrédients pour cicatriser les coupures/griffures. Qui sait réellement ce qu'il c'est passé? Seul le Clan des Etoiles pourrait te le dire, mais tu ne vas pas les déranger pour si peu.

Après avoir tout rassemblé tu mâchas le deuxième onguent et entendis l'arrivée du petit.

"-Un apprenti m'a dit qu'il se chargeait de rembourrer la litière, mais je n'ai pas vu de ronces ou quoi que ce soit qui aurait coupé la peau d'Ombre Fantôme. J'ai par contre appris qu'elle s'était battue avec des chats d'autres Clans."

"-Bien. Je te remercie. Tu veux m'aider à appliquer l'onguent?"

"-Oh oui, mais est-ce que j'aurais le droit d'aller jouer avec les apprentis et les chatons?"

Le conduisant vers ta patiente, tu lui répondis:

"-Voyons Petit Poison, les apprentis sont occupés, et les petits se reposent à cette heure-ci. "

Un soupir de dépit sorti du museau de ton protégé, mais en appliquant le nouveau remède, tu observas ses prunelles briller en regardant les cicatrices des guerres passées sur le pelage de la lieutenante. Il sera bientôt prêt pour suivre la voie que le Clan des Etoiles lui a préparé.

GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Fantôme

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 17
Localisation : Regarde derrière toi...é.è

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nuage du Désespoir
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Ven 3 Juin - 22:51


- Je connais bien Petit Poison. Il ne s'aventurera pas plus loin que l'enceinte du camp. Son plus grand problème, c'est qu'il est vraiment peureux, alors sortir la patte en dehors du camp, c'est comme aller manger du loup.

Encore heureux qu'il le soit, un chaton ne doit pas sortir du camp, c'est interdit. Ce qui m'étonnait le plus c'était que Nuit des Deuils lui donne se droit, nous aurons une discussion plus tard. Il était hors de question que je laisse passer ce genre de comportement.

- Pourvu qu'il apprenne à ce surpasser pour son apprentissage de guerrier. J'ai hâte de le voir grandir et devenir un guerrier loyal et fidèle au Clan, ce qui fermera un peu son clapet à Destin Condamné. D'ailleurs je me demande bien qui deviendra son mentor, il m'a dit ne pas avoir de préférence, les guerriers et guerrières servant si bien notre Clan et se battant comme des lions.

Je hochais la tête. Oui voilà, qu'il se surpasse quand il sera apprenti, et pas maintenant tant qu'il est minuscule. Ce qui attirait le plus mon attention, c'était le fait de ne pas avoir un guerrier en guise d'exemple. Nous avons tous nos modèles, qu'ils soient encore vivants ou morts. C'était étonnant de la part d'un jeune... Il en trouvera un sans doute plus tard. Le temps que je réfléchisse, la guérisseuse m'avait déjà étalé ses plantes sur tout le corps. C'était froid, mais pas désagréable. J'eus ensuite droit à quelques massages. Il y avait peut-être du bon à se blesser... Je me laissais donc faire, allant jusqu'à en fermer les yeux. Nuit des Deuils pouvait en être frère, c'était un spectacle très rare que de me voir m'endormir de la sorte.

- Un apprenti m'a dit qu'il se chargeait de rembourrer la litière, mais je n'ai pas vu de ronces ou quoi que ce soit qui aurait coupé la peau d'Ombre Fantôme. J'ai par contre appris qu'elle s'était battue avec des chats d'autres Clans.


J'écoutais d'une oreille distraire les paroles de la boule de poils. Un apprenti rembourrerait ma litière ? J'espère au moins qu'il le fera correctement, pas comme le dernier qui m'avait laissé un bâton au beau milieu de la mousse. Je le remerciais intérieurement pour sa dernière remarque, je n'aurais finalement pas à me justifier. Bien joué petit.

- Bien. Je te remercie. Tu veux m'aider à appliquer l'onguent?

- Oh oui, mais est-ce que j'aurais le droit d'aller jouer avec les apprentis et les chatons?

- Voyons Petit Poison, les apprentis sont occupés, et les petits se reposent à cette heure-ci.

Attends une minute... Je vais servir de test pour ce bout de viande ? Elle n'était pas sérieuse ? Je n'avais aucune envie de me retrouver encore plus endolorie que je ne l'étais il y avait quelques secondes. Qu'il s'avise de me planter une patte dans les côtes, même inconsciemment, je l'écorche vif !

- Le petit t'aide souvent Nuit des Deuils ?

Simple précaution, je ne voulais pas me faire trifouiller par un chat n'ayant pas l'habitude. Je méritais mieux que ça tout de même. Mes yeux rouverts, je les plongeais dans ceux de la brune. Lentement, ils dérivèrent vers le nabot au regard brillant. En tout ça, cela avait l'air de lui plaire. J'étais coincée coincée ici pour au moins de longues heures, autant questionner le chaton sur l'avenir qu'il envisageait.

- Dis-moi Petit Poison, tu préférerais devenir guerrier ou guérisseur ?

Après ça, je ne le quittais plus de vue. Qu'allait-il répondre ? J'aurais aimé guerrier, d'autant plus que notre actuelle guérisseuse avait encore des lunes devant elle. Elle pouvait prendre son temps pour passer le flambeau. Aussi, j'apprécierais qu'il devienne mon apprenti, même si ce n'était que pour un temps. J'adorais voir leurs premiers pas, voir ce qu'ils vaudraient plus tard. Il n'était pas occasionnel que je prenne l'élève d'un autre pour le juger. Lui n'y ferait pas exception.
Revenir en haut Aller en bas
Nuit des Deuils

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt ou derrière mon pc.

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nothing
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Dim 5 Juin - 14:59



Hep, où tu vas comme ça?

Ft Ombre Fantôme



- Le petit t'aide souvent Nuit des Deuils ?

"-Ne t'en fais pas, il a déjà fait ça une bonne dizaine de fois. Il s'entraîne sur les anciens, mais maintenant, il connaît les gestes par coeur."

- Dis-moi Petit Poison, tu préférerais devenir guerrier ou guérisseur ?

Ah, la fameuse question. Petit Poison se passe une patte sur l'autre vivement, il est un poil anxieux devant la lieutenante. En vérité, elle et le chef sont ses idoles, mais il m'a demandé de ne rien dire.

"-Je,...Je veux devenir un guerrier. Même si c'est chouette de soigner les autres, je veux devenir un guerrier. Pour honorer ma mère, qui était une guerrière redoutable d'après Nuit des Deuils. Je veux montrer que même si je suis un sang-mêlé, je ne suis pas inutile. Voilà."

Il est courageux ce gamin. Même si ça ne se voit pas, il est fait preuve de courage au fond de son être. Sa mère, elle est morte pendant qu'elle lui donnait vie. Une fabuleuse guerrière, courageuse, fière... Avec peut-être pour seul défaut de c'être intéressé à un solitaire un peu  trop charmeur. Lui aussi il est mort, lors d'une embuscade tendue par d'autres solitaires. Peut-être à cause d'un conflit pour de la nourriture. Depuis qu'il a trois lunes, et qu'il mange de la viande sans problème, je l'ai recueilli. Car le Clan n'était pas vraiment d'accord sur le fait que l'on garde ce Clan-mêlé. On l'a appelé Petit Poison, comme si il allait nuire au développement du Clan. Foutaises. Ce petit est adorable, il n'irait pas embêter un guerrier ou un apprenti. Enfin presque. De toute façon, tu veilles sur lui, et à chaque fois que tu le réclames, il est là pour toi et toi pour lui. Hélas, dans cette bataille mené pour la survie de Petit Poison, tu as dans tes adversaires, ton propre frère, Destin Condamné. Un adversaire que tu aplatiras à plate couture en faisant devenir le petit un fabuleux guerrier. Tu lui montreras que tu te bats toujours malgré tes choix. Et que se battre contre toi et un très, très mauvais choix.  

"-Nuit des Deuils? Ca va? Pourquoi tu ne bouges plus?"

"-Oh, ce n'est rien, j'étais perdue dans mes pensées. Tiens, c'est presque fini. Avec ça, les chats des clans adverses ne vont même plus vouloir se montrer devant notre sublime lieutenante."

"-Et puis si c'est le cas, Ombre n'en fera qu'une bouchée. N'est-ce pas?"

Petit Poison, ce petit aux mille rêves de guerriers. Ses yeux brillent comme des diamants dans l'obscurité, plein d'étoiles.


GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Fantôme

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 17
Localisation : Regarde derrière toi...é.è

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nuage du Désespoir
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Mer 8 Juin - 17:26


Je reniflais bruyamment. Il avait intérêt à s'être entraîné sur d'autres avant de poser la patte sur mon doux pelage. Il en entendrait parler durant des lunes et des lunes si je venais à ressortir en plus piètre état que ce que je n'étais arrivée. Je l'observais se dandiner sur place après avoir posé ma question suivante.

- Je,...Je veux devenir un guerrier. Même si c'est chouette de soigner les autres, je veux devenir un guerrier. Pour honorer ma mère, qui était une guerrière redoutable d'après Nuit des Deuils. Je veux montrer que même si je suis un sang-mêlé, je ne suis pas inutile. Voilà.

Un futur guerrier, donc. Il possédait déjà un objectif très noble : celui d'honorer la femelle qui l'avait mis au monde. J'étais certaine qu'au moment où il avait prononcé ces mots, sa mère le regardait et souriait. En tout cas, il avait du cran. J'osais espérer qu'il était conscient que son apprentissage ne serait pas des plus agréables. Tous avaient du mépris pour lui, et aucun ne se générait pour lui infliger quelques griffures sur le compte d'un dérapage en combat d'entraînement. Devenir guerrier serait un bon moyen pour leur clouer le bec.

- Nuit des Deuils? Ça va? Pourquoi tu ne bouges plus?

- Oh, ce n'est rien, j'étais perdue dans mes pensées. Tiens, c'est presque fini. Avec ça, les chats des clans adverses ne vont même plus vouloir se montrer devant notre sublime lieutenante.

- Et puis si c'est le cas, Ombre n'en fera qu'une bouchée. N'est-ce pas?

Je souriais face à tant de compliments. Les autres Clans me craignaient déjà, je n'avais pas besoin de Nuit des Deuils et de Petit Poison pour que nos ennemis se sentent désespérés en ma présence. Personne ne s'était encore vraiment rallié à ma cause, mais si les deux compères parvenaient à me faire paraître plus féroce, digne de la guerrière talentueuse que j'étais, nul doute serait que tous ploieraient devant moi. Je leur demanderais bien de continuer ces éloges mais la question n'était pas là, je me contentais donc de hocher la tête, fixant le petit admiratif de ma personne.

- Évidemment, avec moi vous ne risquez rien.

Le premier qui se montrerait sur nos terres, je lui donnerais avec grand plaisir un pass express pour rejoindre nos bons vieux ancêtres. De plus, je pouvais m'appuyer sur l'aide des chats les puissants de toute l'histoire des Clans. Je parlais évidemment, de mes guerriers. Suite à quoi j'étirais mes pattes avant, faisant rouler les muscles de mes épaules.

- C'est bien que tu veuilles devenir guerrier Petit Poison, nous avons besoin de sang fort. Comme l'était ta mère, tu deviendras un félin formidable.

S'il tenait réellement d'elle, ce chaton se démarquerait de la génération à venir. Je serais là pour observer son avancement. Tel un éclair de foutre, une pensée me traversait l'esprit. Tiens, il ne m'a pas dit l'aîné qui l'intéressait pour lui enseigner son savoir, il devrait bien avoir une idée.

- Qui voudrais-tu comme mentor ? Je pourrais en toucher deux mots à Étoile de Faucon. Et ne me dit pas que tu n'as aucune idée, je ne te croirais pas. Nous avons tous un modèle que nous voulons suivre.

Je plantais mes yeux émeraudes dans ceux de la boule de poils. Je lui souriais légèrement pour l'encourager à répondre. Aucun nom n'était le mauvais puisque tous étaient d'admirables guerriers.
Revenir en haut Aller en bas
Nuit des Deuils

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt ou derrière mon pc.

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nothing
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Ven 10 Juin - 14:01



Hep, où tu vas comme ça?

Ft Ombre Fantôme



"- Évidemment, avec moi vous ne risquez rien.C'est bien que tu veuilles devenir guerrier Petit Poison, nous avons besoin de sang fort. Comme l'était ta mère, tu deviendras un félin formidable."

A ces paroles, tu crus voir Petit Poison s'étouffer de reconnaissance, d'admiration et aussi d'un zeste de fierté. Mais surtout, on voyait la même détermination que portait sa mère dans ses yeux.


"- Qui voudrais-tu comme mentor ? Je pourrais en toucher deux mots à Étoile de Faucon. Et ne me dit pas que tu n'as aucune idée, je ne te croirais pas. Nous avons tous un modèle que nous voulons suivre."

Ah, pour ça, il va devoir se débrouiller tout seul, c'est son premier combat. Tu le regardes et il te rend un même regard un peu apeuré mais confiant.

"-Bon, je vous laisse finir de discuter, je dois rendre une petite visite à un ancien, je reviens vite. Si jamais vous finissez plutôt que prévu, n'hésitez pas à me le dire!"

Tu t'en allas vers la réserve pour attraper une mousse portant de la bile de souris et écoutas par la même occasion la réponse du petit.

"-Je...

Souffle, et lance toi!

"-Même si ce Clan porte les plus incroyables guerriers, les plus talentueux qu'ils soient, rien ne me ferais plus plaisir que de t'avoir pour mentor, Ombre Fantôme. Je t'admire énormément, tu es forte, courageuse, tu n'as peur de rien et tu as la tête sur les épaules. On ne peux pas rêver mieux que de t'avoir pour mentor. Mais, si je suis attribué à quelqu'un d'autre, cela ne me dérangera pas, je suivrais ces ordres pour devenir un bon guerrier.Mais, sincèrement, que je devienne ton apprenti sera pour moi un rêve."

Héhé, il fait bien de dire tout ce qu'il a sur le coeur le petit, la sincérité est grandement reconnue dans les Clans. Lui qui est tout timide, aux côtés d'Ombre Fantôme, il deviendra un guerrier sans peur et sans reproches, ou presque. Personne n'est parfait, mais voilà! En tout cas, tu espères fortement que le petit ne sera pas confié à ton frère, ou à un opposant des Clans-mêlés. Ce serait la pire chose qui lui arriverais, et ça détruirais ses rêves, car il n'a pas un mental d'acier. Tu prends les quelques remèdes et sors de la tanière, laissant les deux chats au fond de la tanière à leur discussion. L'air c'est rafraîchi, mais ce n'est pas déplaisant, dans le ciel bleu azuré, comme dessinés par les nuages, les étoilés sourient devant ton protégé. Qu'ils soient toujours à ses côtés pour veiller sur lui.

GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Fantôme

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 17
Localisation : Regarde derrière toi...é.è

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nuage du Désespoir
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Ven 10 Juin - 23:32


Le chaton, tout heureux de mon compliment lançait un regard mi-peureux mi-confiant à Nuit des Deuils. Ma question était-elle si difficile ? Je haussais inconsciemment les épaules alors que la guérisseuse décampait plus loin dans l'antre, à la recherche de bile de souris.

- Bon, je vous laisse finir de discuter, je dois rendre une petite visite à un ancien, je reviens vite. Si jamais vous finissez plus tôt que prévu, n'hésitez pas à me le dire!

J'acquiesçais d'un hochement de tête pour revenir ensuite à Petit Poison. Le petit, toujours aussi peu sûr de lui cherchait ses mots. Il avait peur de mal répondre et de se faire battre par la suite ou quoi ? Allez, parle !

- Je...

Mes yeux le fixaient plus intensément. C'était déjà un bon début, mais maintenant il me fallait la suite. Je me demandais quel guerrier ou guerrière il allait réclamer, bien que je me doutais qu'il ne s'agirait très certainement pas d'un des partisans des anti Clans-mêlés.

- Même si ce Clan porte les plus incroyables guerriers, les plus talentueux qu'ils soient, rien ne me ferais plus plaisir que de t'avoir pour mentor, Ombre Fantôme. Je t'admire énormément, tu es forte, courageuse, tu n'as peur de rien et tu as la tête sur les épaules. On ne peut pas rêver mieux que de t'avoir pour mentor. Mais, si je suis attribué à quelqu'un d'autre, cela ne me dérangera pas, je suivrais ces ordres pour devenir un bon guerrier.Mais, sincèrement, que je devienne ton apprenti sera pour moi un rêve.


Je plissais vaguement les yeux. Alors comme ça, son modèle c'était moi ? Pas étonnant, j'étais si parfaite ! Roh, la ferme ! Après tout, si j'étais arrivée au poste de lieutenante, ce n'était pas par pur hasard. A force d'entraînements intensifs et supplémentaires, je m'étais vite hissée au sommet aux côtés de mes rivaux. Si le gamin me voulait pour mentor, il devait savoir cela et se douter que son parcours avec moi ne serait pas une partie de rigolade. J'étais indulgente, réclamant toujours mieux, toujours plus de précision, mais regardez les félins dont je m'étais occupée, ils faisaient désormais la fierté du Clan. Il fallait bien qu'il comprenne qu'il n'aurait pas de traitement de faveur et qu'il ne passerait pas à la trappe de mes entraînements nocturnes. En effet, il n'était pas rare qu'en nuit d'insomnie je me lève dans le but d'aller réveiller mon apprenti pour le préparer au mieux à une attaque surprise.

- Saches que je serais ravie de t'apprendre toutes mes connaissances. Mais mettons les choses au point, je suis loin du mentor attentionné qui va encourager son apprenti à la moindre occasion. Avec moi, un compliment se gagne. Je ne laisse rien passer, je pousse mes apprentis presque jusqu'au malaise temps que leurs enchaînements ne sont pas correctement effectués.

Une nouvelle fois, j'accrochais mon regard perçant à celui du petit mâle. Une lueur de défi et de cruauté allumait mon regard. Je voulais simplement lui faire peur. Partir avec un apprenti terrorisé n'était pas mon intention, je voulais juste vérifier s'il en valait réellement la peine. Tout ce que j'avais dit avant n'était que la vérité, je n'avais en rien menti. Cet échange de regards n'était qu'en quelque sorte un test.

- En sachant cela, es-tu certain de vouloir me suivre ?

Refuse et je te confirais à un autre, auquel cas tu pourras dire à Dieu à ton rêve. Accepte et tu deviendras mon élève. Auras-tu suffisamment de détermination pour marcher dans mes traces ?
Revenir en haut Aller en bas
Nuit des Deuils

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt ou derrière mon pc.

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nothing
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Sam 11 Juin - 14:46



Hep, où tu vas comme ça?

Ft Ombre Fantôme



"- Saches que je serais ravie de t'apprendre toutes mes connaissances. Mais mettons les choses au point, je suis loin du mentor attentionné qui va encourager son apprenti à la moindre occasion. Avec moi, un compliment se gagne. Je ne laisse rien passer, je pousse mes apprentis presque jusqu'au malaise temps que leurs enchaînements ne sont pas correctement effectués.En sachant cela, es-tu certain de vouloir me suivre ?"

Tu entendais de loin la voix de la lieutenante, et sans tarder, tu entendis également la réponse de ton protégé.

"-La vie n'est pas faîte pour être facile. Je le sais quasiment mieux que quiconque. Je suis un fils Sang-Mêlé, il ne faut pas l'oublier. Je vais en baver toute ma vie. Alors que ce soit sur la zone d'entraînement, au combat, ou dans le camp, je ne resterais pas à terre. Je tomberais, c'est sûr, mais je me relèverais toujours. Parce que je sais que derrière les nuages, elle me regarde, et je veux qu'elle soit fière de moi."


C'est bien gamin! Reste déterminé! Mais bon, tu ne restes pas longtemps à les écouter. Qui apparaît, juste là, au tournant d'une tanière? Destin Condamné, ton frère. Vous vous êtes déclarés la guerre pour la survie de Petit Poison.

"-Alors, c'est bien de vivre à côté du fils d'une traître?"

"-Tu ne peux pas imaginer comme c'est agréable. Il est charmant, contrairement à certains guerriers sans manière n'est-ce pas?"

"-J'espère bien que tu te noieras dans ton bonheur des plus parfaits!"

"-J'espère que tu t'étoufferas dans ta bêtise des plus pures!"

Vous êtes là, prêts à vous faire saigner l'un l'autre. Il faut qu'un guerrier vous retienne pour que vous décroisiez les regards. Bon sang, c'est incroyable, même en famille vous êtes de redoutables combattants. Un jour ça va mal tourner. Tu continues ton chemin jusqu'aux anciens, puis enfin arrivée, tu prends soin de les débarrasser de leurs puces. Après cette tâche pas si éreintante que ça -pourquoi les apprentis s'en plaignent-ils toujours?- tu retournas vers ta tanière bien douillette. Mais en cours de route on  t'interpellas:

"-Nuit des Deuils, on peux te parler?"

Ah, les apprentis qui reviennent de l'entraînement.

"-Qu'est-ce que vous me voulez les petiots?"

"-On voulait savoir si Petit Poison rejoindra bientôt la tanière des apprentis?"

"-Ça ne saurait tarder, mais pour le moment il est en train de discuter avec la lieutenante."

Après un " Ohhh" d'admiration, les petits repartirent jouer.

Tu posas une patte à l'entrée de ta tanière et croisa le regard plein d'étoiles de ton protégé.  Qu'est-ce que la lieutenante pouvait bien lui avoir dis? Ça, tu le sauras bientôt.

"-Alors, cette petite discussion s'est-elle bien passée?"

GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Fantôme

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 17
Localisation : Regarde derrière toi...é.è

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nuage du Désespoir
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Sam 11 Juin - 17:58


- La vie n'est pas faîte pour être facile. Je le sais quasiment mieux que quiconque. Je suis un fils Sang-Mêlé, il ne faut pas l'oublier. Je vais en baver toute ma vie. Alors que ce soit sur la zone d'entraînement, au combat, ou dans le camp, je ne resterais pas à terre. Je tomberais, c'est sûr, mais je me relèverais toujours. Parce que je sais que derrière les nuages, elle me regarde, et je veux qu'elle soit fière de moi.

Le petit argumentait, convaincu de ce qu'il avançait. Très bien, parfait même. Il avait les yeux en face des trous pour son jeune âge. Il savait ce qu'il racontait et ne disait rien en l'air. Cela avait beau être un Sang-mêlé, il était certainement plus futé que nos propres apprentis, à mon grand regret d'ailleurs. Tout ce que j'espérais, c'était qu'il garde cette mentalité et qu'il sache la transmettre aux autres. Je hochais la tête en signe d'accord.

- Je vois que tu es résigné, Petit Poison.

Je le fixais encore un long moment avant de poursuivre. Ainsi, je lui laissais le temps de se remettre en question, de réfléchir, de se demander s'il en était réellement capable. Il ne bronchait pas. S'il s'avère être mon futur élève, je peux prédire que les séances d'entraînement seront animées. Tant mieux, il n'y avait rien de plus ennuyant qu'un apprenti flemmard n'osant pas contredire ou bien répondre à son mentor.

- Très bien, j'irai en parler à Étoile de Faucon. S'il décide de ne pas te confier à moi, je ferais en sorte que tu sois assigné à un bon guerrier.

Je lui adressais un vague sourire, lui faisant nettement comprendre qu'il ne pouvait plus revenir en arrière. Le pauvre regrettera bientôt son choix... Enfin, je n'y peux rien. C'est alors que j’aperçois, par-dessus l'épaule du chaton, notre guérisseuse en pleine conversation avec son très cher frère. Le ton semblait monter entre eux, je les observais un instant, prête à intervenir s'il le fallait. Finalement, les deux se séparaient, allant vaquer à leurs occupations respectives. Il faudra que j'aille calmer cet arrogant de Destin Condamné un jour. J'ai beau être sa cadette, je saurai lui faire comprendre qui est le patron. Après quoi, Nuit des Deuils nous rejoignait dans la tanière. Au passage quelques apprentis viennent la déranger avant de repartir s'amuser.

- Alors, cette petite discussion s'est-elle bien passée?

Je regardais la boule de poils. Ses yeux brillaient, il en avait presque le sourire jusqu'aux oreilles. Je pense que oui, la discussion c'était bien passée. Après tout, qui ne serait pas heureux d'être mon potentiel futur apprenti ? Personne je pense. J’acquiesçais donc.

- Je t'ai vu parler avec ton frère, Nuit des Deuils. Il t'importune toujours ainsi ?

Encore couchée de mes soins, je me redressais pour m’asseoir bien droite, face à la femelle. J'étais à sa hauteur, ce qui me permettait de plonger mon regard dans le sien. Souvent je voyais Destin Condamné et elle échanger, j'étais parfois assez proche pour discerner des bribes de paroles. Mais le plus souvent je me trouvais à l'écart, ne pouvant que les regarder se cracher au visage.

- Tu voudrais peut-être que j'aille le remettre à sa place ?

Se dégourdir les pattes de temps à autre n'avait jamais fait de mal à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Nuit des Deuils

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt ou derrière mon pc.

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nothing
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Mar 14 Juin - 14:15



Hep, où tu vas comme ça?

Ft Ombre Fantôme



Petit Poison te rejoins, souriant, joyeux et ronronnant, je crois que tout va bien. La lieutenante t'en donna confirmation par un hochement de tête.


"- Je t'ai vu parler avec ton frère, Nuit des Deuils. Il t'importune toujours ainsi ?
Tu voudrais peut-être que j'aille le remettre à sa place ?"


"-Ah ça pour m'emme.. m'embêter, il est toujours présent. À force on pourrait croire qu'il est jaloux! Après, je m'excuse vraiment, il est champion pour rendre des disputes censées être privées publiques. Je compte bien le remettre en place, mais merci pour ta proposition."

"-Destin Condamné n'accepte pas que je reste à tes côtés, comme beaucoup, mais il va loin parfois."

"-Ne t'en fais pas, quand tu seras apprenti, tu pourras déjà le recaser et tu en auras encore plus les droits quand tu seras un guerrier digne de ce nom. Par ce j'espère que tu sais que je ne veillerais pas tout le temps sur toi à partir de ce moment là."

"-Héhé, je vais devenir un grand, et même si ce n'est pas déplaisant de t'avoir pour me protéger, je préfères me battre à tes côtés."

Merci gamin. Bon, ça se sont des histoires de famille, il va peut-être  être l'heure de laisser la lieutenante y aller.

"-Bien, Ombre Fantôme, on te libère. J'espère que tes courbatures vont passer et que ces vilaines griffures vont vite disparaître."

Aaah, le poste de lieutenant. Si cette petite n'avait pas été assignée à ce poste, Destin Condamné l'aurait atteint sans problèmes. Ce génie des crétins est ton frère, et dans la famille, vous êtes reconnus comme des très bons guerriers et chasseurs. Enfin dans la famille, y a pas grand monde qui se souvient de Souffle de l'Assassin et de Morsure du Cobra. Efnifn bon, tant qu'on se souvient de Petit Poison, tout va bien. Tu penses en boucle à ce qu'il deviendra entre les pattes d'Ombre, pourvu qu'elle n'y aille pas trop fort.

Le petit continu de ronronner, visiblement, il est plus qu'heureux. Il a résonné de nombreuses fois sur ses arguments, tu ne l'as pas aidé. C'est son combat, à toi d'aller gagner une bataille dans ta guerre contre ton frère.

GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Fantôme

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 17
Localisation : Regarde derrière toi...é.è

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nuage du Désespoir
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Mar 14 Juin - 20:34

Spoiler:
 

- Ah ça pour m'emme.. m'embêter, il est toujours présent. À force on pourrait croire qu'il est jaloux! Après, je m'excuse vraiment, il est champion pour rendre des disputes censées être privées publiques. Je compte bien le remettre en place, mais merci pour ta proposition.

Je hoche calmement la tête sans insister. Nuit des Deuils était, après tout, suffisamment grande pour se débrouiller seule.

- Destin Condamné n'accepte pas que je reste à tes côtés, comme beaucoup, mais il va loin parfois.

- Ne t'en fais pas, quand tu seras apprenti, tu pourras déjà le recaser et tu en auras encore plus les droits quand tu seras un guerrier digne de ce nom. Par ce j'espère que tu sais que je ne veillerais pas tout le temps sur toi à partir de ce moment là.

- Héhé, je vais devenir un grand, et même si ce n'est pas déplaisant de t'avoir pour me protéger, je préfères me battre à tes côtés.

J'écoutais patiemment les échanges des deux chats. Destin Condamné... Ahlala... C'était bien le pire de tous. Lui, plus que les autres, désapprouvait la venue du petit dans notre Clan. Comme le disait si bien la guérisseuse, il arrivera un jour où ce gamin deviendra grand et où il remettra le matou en place. De toute manière, avec moi il ne pourrait pas faire autrement. Je le formerais tellement bien que tous le vénéreront. Destin Condamné n'aura d'autres choix que de plier devant lui un jour ou l'autre.

- Bien, Ombre Fantôme, on te libère. J'espère que tes courbatures vont passer et que ces vilaines griffures vont vite disparaître.



Je ballais à m'en décrocher la mâchoire puis m'étirais. Je pouvais enfin sortir d'ici et rejoindre la forêt. Je la sentais qui m’appelait. Je m'ébrouais pour ôter les derniers résidus de mousse encore empêtrés dans ma fourrure blanche. J'accordais un regard à Nuit des Deuils en guise de salutation.

- Oh tu me connais, je ne peux pas m'empêcher de m'entraîner.

Je souriais vaguement. Les entraînements, une passion pour moi. Il n'existait pas un jour où je les délaissais. Bien sûr, ils n'étaient pas tous intensifs, trottiner en patrouillant était sans doute l'un des plus reposants tout en faisant accroître mon endurance.

- Mais je tâcherais de faire plus attention à l'avenir.

Je m'approchais par la suite de Petit Poison, lui posant une patte sur la tête.

- A bientôt sur le promontoire.

Je me détournais ensuite puis me dirigeais vers la sortie de l'antre d'un pas gracieux. Au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Nuit des Deuils

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Quelque part dans la forêt ou derrière mon pc.

Feuille de personnage
Doubles Comptes: Nothing
• Relation(s):
• Réputation: 3

MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   Sam 18 Juin - 13:39



Hep, où tu vas comme ça?

FtOmbre Fantôme



Et c'est sur des paroles qui la justifient que la lieutenante quitta ta tanière. Tu te tournes vers Petit Poison, son visage est tellement tiré par son sourire qu'il a du mal à s'en défaire. Il meurt d'envie d'aller tout raconter à ses copains.

"-Allez, vas! Tu as bien combattu aujourd'hui!"

Il ne semblait pas comprendre mais ne se fit pas prier pour aller dehors. Tu profitas de cet instant de calme pour te recentrer sur ta guerre à toi. Voyons voir, que pourrais-tu faire pour que cet insolent calme ses ardeurs de guerrier loyal au Code du Guerrier? Héhéhé, voilà qui est intéressant.

Tu te levas d'un bond et courus pour aller chercher des orties. Tu demandas à un guerrier où était passé ton frère et il te répondit qu'il était allé chasser. Parfait, j'ai le champ libre! Tu glissa entre la mousse les feuilles urticantes.

"-Souhaitez une bonne nuit à mon frère de ma part ce soir! "

Si tout le monde garde le secret, on devrait le voir se gratter comme si il avait un nid de puces dans le dos! Bon sang, que le Clan des Etoiles te pardonne, mais qu'est-ce que cela va être drôle de voir se gratter jusque derrière les oreilles, comme les cabots! Il ne te reste plus qu'à aller faire une bonne sieste dans ta tanière, parce qu'être en permanence sur la garde, c'est fatiguant.

Avançant rapidement jusque dans ton antre, tu t'y installas et t'endormis calmement dans la pénombre.

Après une marche dans le monde des rêves, tu tombas sur Perle des Abîmes qui justement te cherchais. Vous entamèrent une longue conversation sur Petit Poison et son apprentissage. Quoi de plus normal pour une mère de savoir comment  va son fils?  Puis après de nombreuses révélations et quelques encouragements, tu repartis pour le monde réel. Petit Poison était couché à côté de toi,il venait faire la sieste comme à son habitude. Tu soufflas sur son pelage et fit une prière rapide au Clan des Etoiles. Qu'ils le protègent longtemps! Il peut dormir sur ses deux oreilles, avec toi, il n'a rien à craindre. Ni le tonnerre, ni les reproches, ni le sang coulant des batailles.

Tu crus voir à l'extérieur le sourire de celle que tu admires depuis tes premiers pas dans le rôle de guérisseuse:
j'ai nommé Croc Jaune! Elle veille sur toi, tu marches dans ses pas. Elle aussi était une guerrière devenue guérisseuse. Elle a eu un fils qu'elle a tué pour la survie de son Clan adoptif. Fidèle jusqu'au bout, tu espères pouvoir lui ressembler. Tu lui rendis un sourire et la laissa retourner aux esprits. Belle fin de journée sur le camp, rien ne pourrais gâcher ce paisible silence...

Fin du Rp!

GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hep, où tu vas comme ça? Ft. Ombre Fantôme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans, La Légende :: Archives :: Archives :: Rp's finis/abandonnés-
Sauter vers: